Valorisation de la production nationale: Le Synacodem demande aux commerçants de s’approvisionner en riz local de qualité auprès de l’office

94

Le Syndicat National des Commerçants Détaillants du Mali (SYNACODEM) a organisé, le 9 septembre 2016 au bureau de la délégation régionale du district de Bamako de la CCIM, une conférence de presse pour informer l’opinion nationale de sa collaboration avec l’Office des Produits Agricoles du Mali (OPAM) dans le cadre de la vente des stocks de riz de l’office de l’année précédente et de cette année. C’était sous la présidence de Cheick Oumar Sacko, Président du SYNACODEM, les membres du bureau ainsi que le chef du bureau commercial de l’OPAM, Mahamadi Lamine Doumbia.

Cette collaboration, une première du genre dont l’objectif est d’informer et sensibiliser les commerçants et les consommateurs sur le prix du riz local afin de mieux permettre l’écoulement des stocks de l’année précédente et cette année soit une quantité de plus de 15.000 tonnes. Aux dires du président du synacodem, Cheick Oumar Sacko, ils ont été rapprochés par l’opam, dans un cadre de partenariat, en tant que représentants des commerçants détaillants. Selon lui, ils ont accepté cette initiative du fait que c’est une cause nationale.

Concernant la qualité des stocks de riz, il a fait savoir qu’après avoir analyser les échantillons à leur niveau et auprès des autres vendeurs malgré que les stocks de l’année précédente et de cette année sont différentes, ces riz sont de bonne qualité, d’une manière générale, et consommables aussi. Dans son intervention, le chef du bureau commercial de l’OPAM, Mahamadi Lamine Doumbia a souligné que ce partenariat est vraiment le souhait de la direction de l’opam du fait que le synacodem est la voie la mieux indiquée pour véhiculer l’information et sensibiliser sur les prix et la qualité de ces riz. Toutefois, il a précisé que bien avant la vente les commerçants ont la possibilité de venir prendre des échantillons afin de certifier la qualité du riz. Ainsi, ces riz seront vendus par tonnes au niveau des magasins de l’OPAM dans trois localités.

Il s’agit de la région de Ségou, San et le district de Bamako. Concernant les prix, ils varient selon les localités. Dans son explication le chef du bureau commercial de l’OPAM a fait savoir que le stock de 2015 est vendu à Bamako à 325.000 FCFA la tonne, Ségou 312.000 la tonne et 308.500 FCFA la tonne pour la localité de San. Par ailleurs, pour les stocks de 2016, la tonne est vendue à Bamako 335.000 FCFA, 321.500 FCFA pour la région de Ségou et 317.500 pour la localité de San. Ainsi, le synacodem rassure les commerçants détaillants de sa disponibilité pour toute information complémentaire.

Ousmane Baba Dramé

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here