Developpement Industriel : Une nouvelle cimenterie bientôt à Guinbané

Le coût d’investissement de la nouvelle usine est de 337 millions de dollars pour
une production de 1,5 million de tonnes par an. Il permettra de créer plus de 1000
emplois : 450 directs et 700 indirects.
Le ministre du Développement industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim, et le directeur de la
société Gaia Equity, Kenneth Joseph Kinsella, ont signé le 16 septembre 2016 à Bamako
le protocole d’accord de construction d’une nouvelle cimenterie à Guinbané dans la
région de Kayes. C’était en présence du co­directeur de la société Gaia Equity LTD,
Tarek Selim Kadada.
La nouvelle cimenterie pour un coût de plus de 400 milliards de F CFA créera 450

emplois directs et 700 emplois indirects. L’usine va réduire le taux d’importation de ciment

au Mali, estimé à 3 millions de tonne par an. Pour les responsables de la société Gaia

Equity Ltd, cette nouvelle usine permettra de baisser le prix du ciment au Mali et faciliter

l’accès des populations au logement.

Pour le ministre du Développement industriel, sa mise en œuvre contribuera au

renforcement de l’offre locale de ciment, à la diversification minière et à la transformation.

« La réalisation de ce projet permet de couvrir les besoins actuels de consommation en

ciment, estimés à plus de deux millions de tonnes par an ».

Selon lui, la convention permet d’affirmer la volonté politique des autorités à faire du

développement industriel le vecteur de la croissance économique de notre pays et

« participe à la mise en œuvre de la politique qui prévoit l’implantation des nouveaux

projets d’investissements au moins dans cinq filiales considérées comme hautement

prioritaires parmi lesquels on peut compter celle de matériaux des constructions ».

La profonde crise sécuritaire que le Mali traverse n’empêche pas les partenaires

financiers extérieurs à lui faire confiance et à le soutenir. La signature de cette convention

d’établissement entre le gouvernement et la société Gaia Equity est la preuve de cette

réputation maintenue.

« La société Gaia Equity a déjà à son actif plusieurs unités industrielles et s’intéresse

désormais à l’industrie lourde avec cette cimenterie. S’inscrivant dans le cadre de la mise

en œuvre des politiques et stratégies du gouvernement dans les secteurs de l’industrie,

cette convention est le résultat de longues négociations entre les services de

l’administration et la société Gaia Equity », a indiqué le directeur général de la société.

Le co­directeur de la société a indiqué que le Mali est un endroit propice, un espace vert,

ce qui justifie cet investissement.

Sabeleh Dembélé

Source : Le Katois

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here