Mali: l’affaire ’’Petit Guimba’’, le procès de tous les dangers ?

L’affaire qui défraie la chronique depuis la Tabaski, sera tranchée le jeudi 6 octobre prochain. Quel sera le contexte autour du procès de ce controversé comédien, après celui de Ras Bath finalement avorté ?

A titre de rappel, Youssouf Keita, connu sous le sobriquet de Petit Guimba, a eu un accrochage physique avec Hassam Hawil, qui a épousé depuis plus d'une année, sa fiancée d'alors. Une bagarre éclate entre les deux, et le frère aîné du Libano-Malien est renversé par la voiture du comédien, qui est lynché dans la foulée, avant de se retrouver à la police.
Déféré à la prison centrale de Bamako depuis le mardi 13 Septembre, Petit Guimba médite sur son sort, avant son procès fixé au 6 Octobre. Force est de constater que ce rendez-vous va drainer du monde. Le comédien a ses fans, prêts à battre le fer afin qu’il soit réhabilité, tandis que les parents de sa victime, comptent bien voir justice rendue suite à la ''tentative d'assassinat' d'un des leurs.
Ce rendez-vous judiciaire nous rappelle celui du chroniqueur Ras Bath, actuellement en liberté provisoire, avec de fortes restrictions judicaires. Le jour où devait avoir lieu son procès, la capitale malienne fut le théâtre d'affrontements sanglants en plus d’images relayées en boucle sur les réseaux sociaux.
Vu la tension montante entre pro et anti Petit Guimba, on ne peut que croiser le doigt pour éviter pareil scénario.
Idrissa KEITA pour GCI

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here