‘‘ Pétit Guimba’’ depuis la prison centrale : ‘‘ Je suis un mortel, l’erreur est humaine… Elle doit être punie ! ’’

Touchant ! Dans cette nouvelle vidéo amateur, l’humoriste Youssouf Keita dit ‘‘ Pétit Guimba’’ dans une comédie fait son mea-culpa et revient sur son incarcération avec un humour très fin et exhorte ses codétenus à la bonne conduite dans la société après la prison : ‘‘L’erreur est humaine, faisons l’effort de ne plus la reproduire une fois que nous aurons quitté ici’’, dit-il.
Parlant de lui-même, toujours dans la même vidéo: ‘‘ il était peut-être écrit quelque part dans mon destin que je dois faire la prison. L’erreur est humaine. Je suis malien, je suis un mortel. Si on fait une erreur elle doit être punie. Même si IBK et le ministre de la justice pouvaient me faire sortir d’ici aujourd’hui, ils allaient le faire, mais c’est la loi ! Nelson Mandela, Doincounda Traoré et beaucoup d’autres personnes ont fait la prison, je ne suis pas plus humains qu’eux’’, a dit l’humoriste avant de faire rigoler son spectacle en ces termes : ‘‘ C’est après m’avoir été fait tabasser par la foule que j’ai imaginé tout ce mal que Dioncounda a dû subir à Koulouba’’. Chut !

La vidéo en question est en langue Bambara et est disponible sur le net. Elle a été enregistrée à l’occasion d’une cérémonie que la direction de la prison centrale a initié dans le cadre de la fête du 22 septembre 2016 pour changer un peu d’atmosphère dans l’enceinte du centre pénitentiaire, une manière de faire remonter le moral des détenus : ‘‘ Il était écrit quelque part que je vous livre un spectacle, et gratuitement’’, déclare ‘‘ Pétit Guimba’’ dans cette vidéo qui n’était que le début d’une longue soirée également animée par des camarades humoristes du jeune homme invités pour la circonstance par la direction de la prison centrale !

‘‘Pétit Guimba’’ séjourne à la prison centrale de Bamako depuis le 15 septembre dernier. Son jugement est annoncé pour le 06 octobre prochain. Il a été arrêté à la suite d’une altercation avec un libano-malien. Il est accuser de accusé de ‘‘coups et blessures’’ volontaires !
Djibi Samaké
NB : Ce texte ne peut être repris ou rediffusé sans l’autorisation notifiée de la rédaction de Mali24.info. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here