BT de Kati : De nouveaux postes de surveillance et équipements

L’installation des postes de sécurité et de surveillance dans les localités de Kambila et Dral, ainsi que la réhabilitation de la brigade sont des appuis pour les agents de sécurités.

Le directeur général de la gendarmerie, le magistrat colonel-major Satigui dit Moro Sidibé, a inauguré le 22 septembre les nouveaux locaux de la brigade territoriale de Kati.

Estimées à plusieurs millions de F CFA, les réalisations sont la construction d’une salle d’accueil, l’équipement des bureaux, la rénovation du bâtiment, les équipements roulants et l’installation des postes de contrôle dans les localités de Kambila et Dral.

Selon le commandant de la Brigade territoriale de Kati, le lieutenant Lassana Tamba Keita, l’objectif vise à prendre en compte tous les besoins des populations en matière de sécurité.

“La mise en place de ces postes de surveillance et de sécurité dans les localités de Kambila et de Dral ainsi que la rénovation des bâtiments de la brigade territoriale de Kati permettra de prendre en compte la couverture sécuritaire des onze communes de l’ex-arrondissement de Kati. Et s’inscrit bien évidemment dans la volonté de la hiérarchie dans la mise en œuvre de la nouvelle politique sécuritaire”, a-t-il précisé, ajoutant que les conditions de travail contribuent largement à l’atteinte des objectifs.

Le magistrat colonel-major Sidibé a fait savoir que la sécurité des personnes et de leurs biens est un grand projet muri par les responsables en charge de cette question dans notre pays et les agents ont besoin d’être soutenu et accompagné.

“Kati seulement ne sentira pas cette volonté de changement. Suivant notre carte de sécurité, la capitale aussi sera dotée d’une seconde compagnie de gendarmerie dans la rive droite avec la création de brigades territoriales à Sénou, Mountougoula, Ngolobougou. Ces brigades viendront en renfort aux brigades existantes. La compagnie de gendarmerie de la rive gauche se verra ses capacités opérationnelles avec la création d’autres unités et la création de brigades territoriales à Ouezzindougou et Diallakorodji. L’objectif recherché est de prendre en compte la couverture sécuritaire des citoyens qui deviendra préoccupante avec l’agrandissement à une vitesse exponentielle des villes”, a souligné le DG de la gendarmerie.

Concernant, l’intérieur du pays, des dispositions sont prises pour leur sécurisation totale avec en ligne de mire la création de brigades territoriale, fluviale et d’escadron de sécurité appelée gendarmerie mobile. C’est un projet colossal que vient de mettre en place les autorités en charge de la sécurité dans le cadre de la Loi de programmation de la sécurité mise en place par le ministère de la Sécurité intérieure et de la Protection civile. “Car, il y va de la sécurité de notre pays en proie à d’incessantes attaques terroristes en plusieurs endroits du pays”.

Le patron de la gendarmerie nationale a appelé à l’esprit de collaboration des populations, car, selon lui, il y a urgence à sécuriser le pays pour le bien-être de tout un chacun.

Bréhima Sogoba

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here