Nouvelle cimenterie de Guinbané : Un investissement de plus de 200 milliards avec la création de 450 emplois directs

Dans le cadre de la construction de la nouvelle cimenterie de Guinbané dans le cercle de Diéma, le ministère du Développement industriel et la Société Gaia Equity ont signé, le vendredi 16 septembre 2016, un protocole d'accord et la convention d'établissement. Cette cérémonie de signature s'est déroulée à l'hôtel Radisson, en présence du ministre du Développement industriel, Mohamed Aly AG Ibrahim ; et du Directeur de la Société Gaia Equity LTD, Kenneth Joseph Kinsella.
Le coût du projet s'élève à plus de 337 millions de dollars, soit environ plus de 200 milliards de F Cfa. Cela permettra de créer plus de 450 emplois directs et 700 emplois indirects.

Prenant la parole, le Co-directeur de la Société Gaia Equity Limited, Tarek Selim Kadada (homme d'affaires saoudien d'origine palestinienne), a remercié les autorités maliennes pour leur hospitalité. À l'en croire, il est fort nécessaire que le Mali ait une cimenterie digne de ce nom, pour pouvoir alléger les souffrances des consommateurs. Il a énuméré les travaux menés par sa société à travers le monde et croit qu'avec cette nouvelle cimenterie les populations maliennes auront le ciment à moindre coût.

Le Directeur de la Société Gaia Equity LTD, Kenneth Joseph Kinsella, a mis l'accent sur le contenu du projet. Il dira qu'après l'or, c'est le ciment qui vient en deuxième position en termes d'investissement dans un pays. Selon lui, le ciment contribue indispensablement au développement d'un pays. C'est pourquoi, analyse-t-il, le Mali importe plus de 3 millions de tonnes par an. Vu cela, dit-il, le Mali doit avoir une cimenterie pour servir son peuple, en diminuant bien entendu le prix.

Quant au représentant de la Société SINOMA, Li Yong, il n'a pas camouflé son immense joie pour le choix porté sur son entreprise pour construire cette géante cimenterie au Mali. Il a fait savoir que sa société a construit des usines et des cimenteries dans beaucoup de pays de l’Afrique, dont certaines peuvent produire plus de 10 mille tonnes par jour.

Le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly AG Ibrahim, a salué ses hôtes pour leur solidarité et le soutien qu’ils apportent au développement du Mali. Il a remercié les directeurs de la Société Gaia Equity Ltd pour la confiance portée au Mali en acceptant de consentir en sa faveur un investissement aussi important et dans un domaine aussi stratégique pour sa reconstruction. Il dira que cette signature permet d'affirmer avec force la volonté politique des plus hautes autorités de faire du développement industriel le vecteur de la croissance économique dans notre pays.

Aussi, elle participe à la mise en œuvre de la politique du département qui prévoit l'implantation de nouveaux projets d'investissement au niveau d'au moins cinq (5) filières considérées comme hautement prioritaires, parmi lesquelles, on compte celle des matériaux de construction. Enfin, elle constitue aussi un élément de concrétisation de la vision du président de la République dans le cadre notamment du renforcement du tissu industriel, de la valorisation des matières premières locales, de la promotion de l'emploi et de la lutte contre la pauvreté.

«J'exhorte notre partenaire Gaia Equity et l'ensemble des cadres maliens à ne rien ménager pour faire de ce projet structurant une véritable réussite», a-t-il recommandé.

Seydou Karamoko KONE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here