Handicaps : Le bégaiement sous toutes ses coutures

En partenariat avec l’Association des orthophonistes du Mali, l’ONG Asso+ et ses partenaires organisent un séminaire de formation sur le bégaiement à son siège à Kanadjiguila. Entamée hier, la formation prend fin ce 30 septembre.

L’ONG Asso+ a ouvert lundi un séminaire de formation à l’intention de quinze personnes. Avec les formateurs, elles vont décortiquer le handicap pour mieux assurer le développement économique des personnes bègues. Selon les conférenciers, le bégaiement touche environ 1 % de la planète. C’est un trouble longtemps très mal connu et complexe.

Explicitement, aux dires du secrétaire exécutif de l’ONG Asso+, Moussa Fodé Traoré, le bégaiement est un trouble de la fluence qui perturbe de façon plus ou moins accentuée le rythme de la parole. Il a noté qu’il se manifeste par la répétition de syllabes ou de mots complets et par d’occasionnelles prolongations de sons. “Le bégaiement apparait chez l’enfant à bas âge”.

M. Traoré a réaffirmé son soutien aux enfants qui bégaient et indiqué que l’ONG Asso+ les accompagnera dans leur développement économique, social et culturel.

Il a demandé aux uns et aux autres de contribuer à la démystification du bégaiement au Mali, sensibiliser les populations sur ses causes, réduire le bégaiement des personnes qui en souffrent et favoriser leur l’épanouissement.

Adama Diabaté


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here