Paul Folmsbee ambassadeur des États-Unis au Mali : “…Le Gatia, un groupe de milice armée qui ne contribue pas à ramener la paix…”

Ambassadeur des États-Unis au Mali, Paul Folmsbee a déploré, mardi 27 septembre lors d’une conférence de presse à Bamako, les lenteurs observées dans la mise en oeuvre de l’accord de paix. Pour lui,  l’État malien doit plutôt se concentrer sur “l’extension de son autorité sur l’ensemble du territoire” et prendre ses distances avec le Gatia.

Au Mali, la mise en œuvre de l’accord de paix piétine. Et cela commence à agacer certains partenaires internationaux comme les USA.

En conférence de presse mardi, l’ambassadeur Paul Folmsbee a été catégorique : “Le gouvernement malien doit aller au-delà de l’adoption des lois et de mise en place de commissions, et se concentrer sur l’extension de son autorité sur l’ensemble du territoire”.

Le ton est paisible, mais les mots sont durs. M. Folmsbee n’a pas caché le mécontentement des États-Unis face à la situation qui prévaut au Mali : “Le gouvernement malien doit mettre fin à tous liens, public ou privé, avec le Gatia”. Selon lui, il s’agit d’un “groupe de milice armée qui ne contribue pas à ramener la paix dans le nord du Mali”.

Sans nommer, Paul Folmsbee a ajouté que le “comportement belliciste” des groupes armés met, de plus en plus, la vie des populations civiles en danger.

Allusion faite aux différents affrontements entre le Gatia et la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) dans la région de Kidal.

Aboubacar DICKO/maliweb.net

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here