Kung-fu wushu, passation de grades : Les combattants se testent avant le championnat national

La cérémonie de passation de grades de la Fédération malienne de kung-fu wushu s’est déroulée du 20 au 25 septembre à l’acropole de la FAST de Badalabougou.

La passation de grades était destinée aux ceintures noires 1er, 2ème, 3ème, 4ème dan. Au total, 223 candidats étaient inscrits : 159 ceintures noires, 1er dan, 36 ceintures noires, 2è dan, 26 ceintures noires, 3è dan et 2 ceintures noires, 4è dan.
La passation a été sanctionnée d’un succès sans précédent puisque tous les candidats ont été admis à l’examen. Les candidats se sont affrontés dans plusieurs épreuves dont le tao à main nu, le tao avec arme blanche, le tao avec acrobatie, le self défense, l’attaque-défense, combat, le test de capacité physique, les mouvements de base et la théorie.
Les récipiendaires ont reçu leurs attestations des mains du père fondateur du kung-fu malien, Cheick Coulibaly et du président d’honneur de la Fédération malienne de kung-fu wushu, Bani Kanté. Le secrétaire général de la fédération, Samakoun Sissoko était également présent à la cérémonie. «La passation de grades s’est bien déroulée, le mérite en revient aux membres du bureau fédéral qui se sont tous mobilisés pour cette cérémonie. Une fois n’est pas coutume, tous les candidats ont obtenu un grade supérieur. Cela signifie que les techniciens ont beaucoup travaillé et que le wushu malien se porte très bien», a salué le secrétaire général de la fédération, Samakoun Sissoko, ceinture noire 6ème dan. «Le passage de grade est fait pour tester le niveau des combattants. Je demande à l’ensemble du peuple sportif et à toutes les bonnes volontés de soutenir la fédération pour la promotion et le développement du wushu de notre pays. Le niveau du wushu malien est bon, nos combattants ont juste besoin d’être soutenus et accompagnés, surtout sur le plan financier», ajoutera le secrétaire général de la fédération. Cette cérémonie de passation de grades intervient un mois après le Championnat ouest-africain qui s’est déroulé cette année à Lomé au Togo. Notre pays a participé au tournoi et s’est classé 3è avec 20 médailles dont 5 médailles d’or, 3 d’argent et 12 de bronzes. Le prochain rendez-vous pour les combattants maliens sera le championnat national prévu en fin d’année.

L. M. DIABY

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here