Forces de Sécurité malienne : Une nette montée en puissance

Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, dans la droite ligne de la vision du Président de la République et conformément aux directives du gouvernement, a mené à hauteur de souhait sa mission au cours des trois ans d’exercice de pouvoir du Président Ibrahim Boubacar Keïta.

Aujourd’hui, nos forces de sécurité ont irréversiblement pris date avec les grands défis de l’heure, en affichant une montée en puissance qui témoigne de toute l’attention de la hiérarchie.

Avec la création de la Force Spéciale de Lutte Antiterroriste (FORSAT) un grand défi est ainsi relevé, car elle est dédiée à la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes et a une compétence nationale. Cette unité spéciale est composée d’éléments des forces de Sécurité (Police nationale, Gendarmerie nationale et Garde Nationale) basés en leur sein et rattachés au Ministre de la Sécurité Civile. L’existence de cette force est d’autant plus nécessaire que le contexte sécuritaire de l’heure nous impose une guerre asymétrique au détriment d’une guerre classique.

La lutte contre le terrorisme suppose également une lutte sans merci contre les sources de financement de ce fléau des temps modernes. A ce niveau également, le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, à travers l’Office Central des Stupéfiants, a mis un point d’honneur au démantèlement de nombreux réseaux.

A titre d’exemple, de septembre 2015 à ce jour, l’OCS a procédé à des saisies de drogue qui ont porté sur plus de 1596 briques de cannabis, soit plus de trois tonnes, 565 grammes de cocaïne, plus de 500kg de produits psychotropes et une trentaine de personnes interpellées. Autre satisfaction, l’adoption du décret fixant le taux des indemnités et primes à allouer au personnel de l’OSC. Au niveau du fonctionnement de la Police Nationale et de la Protection Civile, il y a eu une nette amélioration des conditions de vie et de travail des agents. On peut noter le rehaussement substantiel du taux de certaines indemnités et allocations à travers des décrets pris à cet effet. En ce qui concerne les réalisations en termes d’équipements. Il convient de noter que de gros efforts ont été fournis par le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile de septembre 2015 à août 2016. En matériels roulants, les forces de sécurité ont été dotées de 160 véhicules, 25 ambulances médicalisées, 170 motos avec casques, 08 camions citernes et de transport de troupes, d’importants matériels de protection et d’intervention, des armes et des munitions, du matériel de transmission, des effets d’habillements, des équipements individuels. Il faut également noter les travaux de construction de Commissariats de Police et de Brigades de Gendarmerie et la réhabilitation de nombreux bâtiments du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile.

Source :

CCOM/MSPC

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here