Mali: quatre députés du parti au pouvoir démissionnent

81

C’est plutôt rare pour être souligné, quatre députés du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali (RPM), ont claqué la porte pour gagner les rangs d’un regroupement de partis d’opposition. Les démissionnaires ont rendu publique une lettre.

L’ambiance était devenue intenable au sein du RPM, le parti au pouvoir, expliquent les quatre députés démissionnaires dans leur missive. Ils donnent des détails : le débat interne n’existe plus et les querelles intestines ont progressivement miné l’action du parti présidentiel, disent-ils. Mais s’ils claquent la porte c’est également, affirment-ils, pour dire non à la gouvernance actuelle.

Ainsi, trois ans après l’élection triomphale du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, « le constat est amer », écrivent-ils. Pour les quatre élus, il y a d’abord la situation dans le nord du pays. Là-bas, la crise s’est enlisée, sans espoir de résolution par les gouvernements successifs, peut-on lire dans la lettre de démission. Critique de la justice, du manque d’autorité de l’Etat, les démissionnaires déplorent par ailleurs l’aggravation des conflits intercommunautaires sur le territoire national.


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here