Revue budgétaire conjointe 2016 : Objectif, un Etat de droit irréprochable

L’exercice désormais institutionnalisé de la Revue Budgétaire Conjointe (RBC) s’est tenue les 26 et 27 septembre derniers autour des thématiques économiques et financiers les plus brulantes de l’heure. Organisée par le Secrétariat à l’Harmonisation de l’Aide (SHA), la Revue a réuni des représentants de la Société civile, des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) et de l’Etat malien à l’Hôtel El Farouk afin de débattre à bâtons rompus sur le tissu économique général du pays autour de Mme Sidibé Zamilatou Cissé, Secrétaire générale du Ministère de l’Economie et des Finances. Rendez-vous a été donné le 3 octobre prochain pour la restitution des recommandations issues des travaux.

A l’ouverture de la cérémonie, Mme le Secrétaire générale a salué la constance de ce Rendez-vous incontournable de la vie économique du Mali. Une rencontre qui se tient depuis maintenant dix ans, a-t-elle tenu à préciser. Elle a assuré de « la mise en œuvre sans ménagement » des recommandations qui seront issues des travaux de la RBC. Elle a également dressé un bref historique récent des relations entre les PTF et l’Etat malien.

Selon elle, depuis maintenant plusieurs années, les bailleurs sont à côté du pays pour l’aider à relever les défis qu’impose une bonne gouvernance. Cependant, avec la crise multidimensionnelle de 2012, une rupture brutale avait été observée plongeant ainsi le pays dans une instabilité financière. Le FMI, sans laquelle, aucun partenariat n’est possible, s’était rétracté en attendant le retour à la normale. Ce qui fut fait en fin 2013 avec un retour progressif de l’institution financière internationale. Et voilà maintenant que le FMI est toujours là aux cotés des autorités maliennes. La multitude et la rudesse des défis ne doivent pas être un frein au développement avait martelé Mme Sidibé Zamilatou Cissé.

Au cours de ces deux jours de travaux, il a été notamment question d’examiner les 11 recommandations de la RBC de l’année 2015. Entre autres recommandations qui avaient été formulées, la tenue d’un collectif budgétaire courant l’année 2016 avec les PTF, réactiver tous les dossiers judiciaires au niveau du pôle économique, l’élargissement de la recette fiscale, la sanction des fonctionnaires indélicats ou encore tenter l’expérience du mode budget programme de l’Etat. Pour ce dernier point, notons qu’il a été annexé au prochain projet de loi de finances.

A noter enfin que quatre thèmes ont été soigneusement examinés par les différentes parties à cette RBC : la politique budgétaire, l’amélioration de la gestion des Finances Publiques, la décentralisation financière et la lutte contre la corruption et la délinquance financière.

Ahmed M. Thiam

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here