Visite du vice-président d’Inde au Mali : Un tournant décisif dans le renforcement de la coopération

Plusieurs secteurs dans lesquels les deux pays peuvent booster leur coopération, ont été déjà identifiés.

Nous sommes à l’aéroport international Modibo Kéïta Sénou. Il est 14 h 24 mn précises quand le Boeing 747-400 d’Air India atterrit sur le tarmac. A son bord, une personnalité de marque : le vice-président de l’Inde, Mohammad Hamid Ansari. A la tête d’une imposante délégation d’environ 120 personnes, il effectue une visite de deux jours dans notre pays. Au bas de la passerelle pour l’accueillir, le Premier ministre Modibo Kéïta.
Après avoir salué les personnalités présentes à la passerelle, l’illustre hôte a procédé à la revue des troupes lui rendant les honneurs. Le vice-président de la République d’Inde a ensuite salué les corps constitués avant de gagner le salon d’honneur.
Au sortir du salon, Mohammad Hamid Ansari a déclaré à la presse : « Je suis très heureux d’être ici». Il a ensuite expliqué que cette visite au Mali s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Mali et l’Inde.
Le reste de l’après-midi a été marqué par une rencontre à la Primature entre les membres des deux délégations. Cette séance de travail a été suivie par la signature d’accords bilatéraux de coopération. Auparavant, le Premier ministre Modibo Kéïta et Mohammad Hamid Ansari avaient eu un tête-à-tête d’une quarantaine de minutes.
Le premier accord de coopération porte sur un mémorandum sur la normalisation et l’évaluation de la conformité. Il a été signé par le ministre du Développement industriel, Mohamed Ag Ibrahim et le ministre d’Etat, ministre des Finances et des Sociétés de l’Inde, Arjun Ram Meghwad.
La deuxième Convention, quant à elle, a trait au Programme d’échanges culturels entre le Mali et l’Inde. Le document a été signé par l’ambassadeur du Mali à New Delhi, Niankoro Yeah Samaké et l’ambassadeur de l’Inde au Mali, Ajay Kumar Sharma.
S’exprimant devant la presse à l’issue de la séance de travail, notre ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop avait déclaré que la rencontre a été très utile et productive. « Nous avons senti un très grand intérêt de part et d’autre et le Premier ministre et le vice-président indien ont ensemble identifié des secteurs concrets qui permettront d’avancer dans la coopération bilatérale », a-t-il ajouté.
Selon le chef de la diplomatie malienne, le secteur des mines a été identifié comme un secteur potentiel de coopération. De même que le secteur des productions animales avec la possibilité pour le Mali de bénéficier de l’expérience indienne pour la transformation des produits de l’élevage et de l’agriculture. Par ailleurs, il convient de souligner que l’Inde dispose d’une expertise certaine dans le domaine de l’énergie solaire. « Il a été décidé sur l’ensemble de ces secteurs que l’Inde envoie en début d’année prochaine une délégation au Mali pour discuter avec les Maliens sur la meilleure façon de réaliser des projets concrets », a annoncé Abdoulaye Diop.
Au-delà de ces trois secteurs de concertation, d’autres secteurs ont été identifiés comme le domaine de la sécurité. L’on sait que le Mali et l’Inde font face au terrorisme. Il a donc été jugé nécessaire que les experts dans ce domaine puissent se rencontrer et identifier les meilleures façons de travailler ensemble.
Le ministre a assuré que les deux pays sont engagés à pouvoir vraiment aller vers une coopération concrète, à travers cette visite qui permet aujourd’hui de jeter les bases de cette coopération.
« Nous sortons de cette rencontre très encouragés et cette visite témoigne de l’importance de la coopération Sud-Sud. Je crois que deux pays du Sud peuvent se mettre ensemble et mettre en place une coopération tout à fait mutuellement bénéfique », a conclu Abdoulaye Diop.
Le Premier ministre a, pour sa part, souligné que Maliens et Indiens viennent de franchir un pas décisif dans le renforcement de la coopération entre les deux Etats. Et Modibo Kéïta d’ajouter que la cérémonie témoigne de la volonté commune des dirigeants des deux pays d’aller de l’avant.
L’agenda de la visite du vice-président de l’Inde prévoit aujourd’hui un entretien avec le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, une visite au Musée national, une allocution à l’Assemblée nationale.
L’hôte de marque prendra également part à la prière à la Grande mosquée de Bamako. Le séjour sera bouclé par des rencontres avec le contingent indien de la MINUSMA et avec la communauté indienne résidant au Mali.
M. SIDIBÉ


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here