Communales à Goundam : Démissionnaire de l’URD, Oumou Sall repart indépendante

A quelques encablures du renouvellement des équipes communales, les grandes ambitions s’affichent, en même temps que se trament les calculs et stratégies avec des fortunes diverses. Qui pour conquérir un piédestal, qui pour s’y maintenir. Oumou Sall de Goundam appartient manifestement à la seconde catégorie en tant qu’acteur d’un gotha politique où figurent de grands mastodontes de la trempe de l’ancien ministre Oumar Touré, du ministre en exercice Mahamane Baby et de l’ancien président du Haut conseil des collectivités, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim.

Autrement dit, le Maire sortant de la commune urbaine de Goundam rempile et ne compte point lésiner sur les moyens pour ses ambitions. Première démarche forte : Mme Seck, de source bien introduite, vient de claquer la porte à l’URD, parti de Soumaïla Cissé qu’elle avait préféré en 2013 dans la foulée des élections législatives finalement perdues dès le premier face à des grosses pointures : le duo de circonstance Adema-Rpm et la liste indépendante gagnante Gaucher-Zigbi.

Le cheminement avec l’Urd n’ayant pas été concluant, en définitive,  l’ancienne vice-présidente du PDES, aujourd’hui très actif dans le domaine de la réconciliation nationale, a choisi cette fois d’enfourcher un vieux cheval auquel elle doit ses premiers exploits en politique : le statut d’indépendant. Il se susurre certes qu’elle est entrée de plain-pied dans le processus de création d’un nouveau parti avec l’actuel ministre du Développement industriel, mais en attendant c’est bien avec le manteau d’indépendante que Oumou Sall va défendre son bilan de maire sortant. Pour ce faire, elle chemine déjà avec un ancien rival. Il s’agit du député Oumar Sididjé Traoré du Rpm, qui, au niveau local ne parvient pas à souffler dans la même trompette que son parti, à cause d’une dispute  interminable de leadership avec le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Les deux protagonistes n’ayant surmonté que très laborieusement leurs divergences consécutives au renouvellement des structures du parti, leur cohabitation n’a pu résister à la conception des listes communales et aux à nombreux mécontentements nés des maldonnes. Conséquence : le Deputé par lequel le RPM a ressuscité à Goundam n’a cillé un instant pour réagir par la mise en branle de structures parallèles partout où ses partisans ont subi une sorte d’ostracisme au profit de ceux du ministre Mahamane Baby. Ainsi, pour ce qui est de la commune urbaine de Goundam, le mouvement ”Faba Tierè” de Oumar S Traoré dit ”Gaucher” fera le bonheur de la maire sortante, dans le cadre d’une entente politique de partage de représentativité avec le positionnement de Oumou Sall pour le poste de Maire.

La Rédaction

 

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here