2è session ordinaire de l’Assemblée nationale : Plis de 40 projets de loi à l’ordre du jour

La deuxième session ordinaire parlementaire s’est ouverte hier dans la salle Awa Kéita de l’Assemblée nationale.
Le Premier ministre Modibo Kéita, de nombreux membres du gouvernement, des diplomates accrédités dans notre pays et d’autres personnalités ont assisté à l’événement. La cérémonie a débuté par une minute de silence en la mémoire du député Hamadoun dit Dioro Yaranangoré, élu à Mopti et disparu le 12 septembre dernier. Dans son discours d’ouverture, le président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé a d’abord rappelé certaines activités relatives à la représentation du peuple et à la diplomatie parlementaire réalisées durant la session ordinaire passée et la session extraordinaire qui s’est clôturée il y juste quelques jours. Point d’orgue de ces activités : la réception au parlement du vice président indien Mohammad Hamid Ansari. Parmi les lois soumises à l’approbation des élus au cours de cette session figurent, le projet de budget d’Etat 2017, le projet de loi sur le foncier agricole et le recensement général agricole, le projet de loi relatif à l’assistance médicale à la procréation, le projet de loi relatif au régime des franchises et libertés universitaires, le projet de loi régissant les activités physiques et sportives et le projet de loi fixant le régime de la propriété littéraire et artistique.
Au total, une quarantaine de projets de loi est inscrite au programme de cette session.
En plus de l’adoption de texte de lois, l’Assemblée nationale s’attellera aussi au renouvellement de son bureau et des commissions permanentes et à la validation de la création de groupes d’amitié.
Issaka Sidibé a félicité le président du Comité d’organisation du Sommet Afrique-France pour ses efforts visant à donner à notre capitale son lustre d’antan. Il a encouragé les autorités du district pour le programme d’assainissement, tout en appelant à une meilleure gestion de la question.
Le président de l’Assemblée nationale a saisi aussi l’occasion pour renouveler le soutien de la représentation nationale à l’Accord pour la paix et la réconciliation.
Sur la situation générale du pays, Issaka Sidibé a plaidé pour l’unité d’action de tous les fils du pays. A cet égard, il a appelé les uns et les autres à sortir des calculs politiciens et à renoncer à la violence. Evoquant la rentrée scolaire, Issaka Sidibé a eu une pensée pour tous les élèves du Mali, principalement ceux des localités où l’insécurité règne. Le président de l’Assemblée nationale s’est félicité du dynamisme de la diplomatie parlementaire qui se concrétise par l’organisation en janvier prochain
de la 12e Conférence de l’Union parlementaire des Etats membres de l’Organisation de la conférence islamique (UPCI).
L. ALMOUOUD

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here