Coupe pour la paix et l’amitié Franco Africaine dans le cadre du Sommet Afrique France 2017: L’ASKO et Bourouba représenteront respectivement la Commune I et la Commune II

Lancé le 21 août dernier au Stade Mamadou Konaté, la coupe pour la paix et l’amitié Franco-africaine, initiée par le Comité national d’organisation du Sommet Afrique –France du mois de janvier 2017 à Bamako, commence a livré les verdicts des duels des six communes du District de Bamako.

Après les finales des Communes III et V jouées, le 27 et 28 septembre 2016, se sont jouées respectivement sur le Terrain de Korofina (en commune I) et du Champ Hippique de Bamako, les finales de la commune I et de la Commune II. La finale de la Commune I a mis aux prises l’ASKO (association sportive de Korofina) à Sotuba. Celle de la Commune II a opposé l’équipe de Mounian à celle de Bourouba. Aux termes des duels, ce sont les formations de l’Asko (pour la Commune I) et Bourouba (en Commune II) qui se sont hissées sur les plus hautes marche des podiums.

C’était sous les regards de plusieurs personnalités dont le président du Comité national d’organisation du Sommet Afrique France (Cnosaf), Abdallah Coulibaly, l’Ambassadeur de France au Mali, Frédéric Clavier, le Maire de la Commune II, Youssouf Coulibaly, le secrétaire général de la Mairie de la Commune I, Toumani Sow. Etaient aussi présents les membres du Cnosaf, les représentants du département des sports, du Cnosm, des députés dont l’honorable Boulkassoum Touré, les chefs religieux et coutumiers, les anciennes gloires du football maliens, anciens arbitres internationaux.

L’Asko s’impose sans résistance
Dans la finale de la Commune I, il est à noter que l’Asko, au vu de la maitrise technique et tactique du jeu, n’as pas eu assez de problèmes avec Sotuba lors de ce bouquet final qui a vu la participation de huit formations. Dominateur de la partie dès le coup d’envoi, l’Asko va concrétiser sa suprématie à la 13ème mn de jeu par Ibréhima Sissoko. Ce dernier sera le héro de la confrontation. Car il va inscrire trois autres buts aux 31è mn, 33è mn, 62è mn de jeu. Le cinquième but de l’Asko sera marqué sur penalty par Moussa Diakité. Ce fut le score final. Les récompenses furent faites. Le vainqueur a reçu en plus du trophée, une enveloppe de 200.000 FCFA ; le vaincu (100.000 FCFA) ; le meilleur gardien (Fodé Camara d’Asko, trophée plus 25000 FCFA), meilleur joueur (Abderrahmane Traoré de Sotuba, trophée plus 25000 FCFA), meilleur buteur (Ibréhima Sissoko d’Asko avec 4 buts, trophée plus 25000 FCFA), équipe fair-play (As Sikoro, 25000 FCFA), meilleur supporter (Modibo Kanté, 25000 FCFA).

Bourouba gagne, au terme d’un match âprement disputé
Pour la finale de la commune, les spectateurs sont restés sur leur fin durant les 90 mn de jeu qui a opposé Mounian à Bourouba. Malgré les occasions trouvées, les changements opérés de part et d’autres, la volonté des 22 acteurs à scorer, rien n’y fut. Les attaquants des deux équipes se sont heurtés à des défenses hermétiques et des gardiens intraitables dans leurs buts. Au finish, l’arbitre a fait recours aux séances de tirs aux buts qui a vu Bourouba s’imposer par 5 tirs à 4.

Comme pour la Commune I, les deux finalistes ont reçu les prix identiques. Le meilleur joueur fut Koké Kanadjigui (Mounia), meilleur buteur Adama Bamba (Bourouba), meilleur gardien Issa Doumbia (Mounian), équipe fair play (Blonba), meilleur supporter (Sékou). Ils ont eu les mêmes enveloppes et trophées comme en Commune I. Le moins que l’on puisse dire, l’objectif que vise le Cnosaf à travers la coupe de football pour la paix et l’amitié franco-africaine (l’adhésion des populations, ou susciter un engouement populaire autour du Sommet Afrique France (SAF) a été atteint dans ses deux communes. Car la mobilisation a été au rendez vous. Après les Commune I, II, III et V, celles des CIV, et VI se préparent pour déterminer leurs portes étendards au carré d’as.

Hadama B. Fofana

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here