La diaspora malienne proteste devant le siège des nations-unies aux à New-York (USA) : «Que la France arrête son soutien aux groupes armés !»

Une vue des manifestants devant le siège de l'Onu: de gauche à droite : Moussa Doumbia, Mamadou Keita président des Maliens d'Amérique, M Kane Djamoussa Niaré, Moussa Kanté
«Pourquoi Barkhane, la Minusma ainsi que les groupes armés hostiles sont tous à Kidal à l’exception des FAMAS ? ». C’est l’une des interrogations des manifestants de la Diaspora malienne devant le siège des Nations-Unies le 22 Septembre dernier.

La coordination des Mouvements pour la Paix, le Dialogue et la Réconciliation Nationale au Mali (C.M.P.D.R.N.M), un regroupement de toutes les associations de la diaspora malienne aux Etats-Unis a en effet célébré le 22 Septembre 2016 en sa manière. C’est devant le siège des Nations-Unis à New-York que ses membres se sont rendus pour renouveler leurs encouragements et confiance aux FAMAS et surtout, dénoncer le soutien de la France aux groupes armés insurgés.

Dans la documentation qu’elle nous a fait parvenir, ladite Coordination s’interroge sur les raisons de la présence à Kidal de l’opération Barkhane, de la MINUSMA ainsi que des groupes armés séparatistes à l’exception des Forces Armées Maliennes (FAMAS). Et de demander à la France d’arrêter son soutien aux insurgés.

La diaspora malienne proteste devant le siège des nations-unies aux à New-York (USA)
Les membres du Bureau de la Coordination lors du lancement officiel des activités le 30 janvier 2016 au siège de l’Association des Maliens de New York (AMANY) sur la 8ème Avenue. De G à D: Modibo Keita, Awa Tabouré Mamadou Keita, Souleymane Coulibaly, Batoma Koné, Fatoumata Diarra, et Broulaye Diabaté

Occasion pour elle (la Coordination), d’inviter toutes les parties prenantes, le gouvernement malien, les sécessionnistes, la communauté internationale, les partenaires techniques, entre autres, à accélérer la mise en œuvre du processus de paix pour mettre fin à la souffrance des populations.

Les responsables du regroupement, remercient, à l’occasion «tous ceux qui ont effectué le déplacement devant les Nations Unies, et tous ceux qui, de près ou de loin, ont apporté leurs soutiens pour la réussite de cette démonstration».

Rappelons que c’est le samedi 30 janvier 2016 au siège de l’Association des Maliens de New York (AMANY) sur la 8ème Avenue que les Maliens de la diaspora Américaine ont procédé au lancement officiel des activités de ladite Coordination (C.M.P.D.R.N.M) dénommée «MALI-KO – YERE-KO (U. S. A)». L’événement a été marqué par de nombreuses contributions financières estimées à plusieurs milliers de dollars américains. D’autres activités sont attendues dans les mois à venir.

B.S. Diarra

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here