Maifa Mining Corporation Mali: Une trentaine d’employés licenciés abusivement

Une trentaine d’ex employés de Maifa Mining Corporation, licenciés abusivement, courent depuis des mois derrière leurs droits. Et ils accusent Anil Kohli, le gérant de Maifa Mining Corporation au Mali d’escroquerie, de licenciement abusif et de tentative de corruption de la justice malienne.
Anil Kohli, le gérant de Maifa Mining Corporation au Mali est bien connu au niveau des juridictions maliennes. Le minier a, en effet, plusieurs affaires pendantes devant la justice.

Les plaignants, ses ex employés ou partenaires, l’accusent d’abus de confiance, d’escroquerie et de licenciement abusif. Le modus operandi du mis en cause, selon ses employés, est bien rodé : corrompre la justice malienne afin d’avoir gain de cause ou amener les plaignants à jeter l’éponge à la suite d’interminables procédures judiciaires. « Depuis novembre passé moi et plusieurs de mes collègues ont été abusivement licenciés pour insolvabilité financière par le gérant de Maifa Mining.

Une fois, devant la justice Anil Kohli a été condamné à me payer plus de 6 millions FCFA. Un montant incluant mes arriérés de quatre mois de salaire et mes indemnités. Mais jusqu’à aujourd’hui, je cours derrière mon argent. Pour ne pas me payer, il a organisé son insolvabilité. Je demande juste que justice soit rendue », explique un de ses ex employés, très peiné et résolu à se battre contre Anil Kohli et son armada de conseillers juridiques tapis dans l’ombre du système judiciaire du pays. « Comment espérer vous gagner un procès contre moi ? Vous le savez très bien : ici quand tu n’as rien, tu ne gagne pas de procès », est l’expression favorite que jette Anil Kholi à la figure de ses ex employés, plus d’une trentaine, qui ont osé le poursuivre devant la justice.

« Encore une fois, les honnêtes employés maliens sont les victimes des micmacs auxquels s’adonnent les acteurs étrangers des sociétés minières », affirme un plaignant. Pire, le gérant de Maifa Mining corporation, de l’avis d’un de ses partenaires, ne respecte jamais ses engagements. Exaspérés et très en colères, plusieurs victimes d’Anil Kohli s’organisent aujourd’hui pour l’affronter en bloc. Ils ne demandent qu’une seule chose : que justice soit rendu conformément à la loi. Les prochains jours risquent d'être donc mouvementés pour Maifa Mining Corporation et son chef. Joint par nos soins, Anil Kohli se défend mollement. « Le seul problème que j’ai ici, c’est avec le système malien », dit-il sans répondre clairement aux accusations formulées à son encontre.

Madiassa Kaba Diakité

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here