Assemblée nationale : Budget d’Etat, bureau et 40 projets…

Le renouvellement du bureau sera l’une des attractions de la session budgétaire de l’Assemblée nationale. Le retrait de l’APD/Maliba de la CMP et la démission de quatre élus nationaux du RPM au profit de la même formation auront un impact sur la configuration du prochain bureau.

L’Assemblée nationale a ouvert ce lundi sa session d’octobre 2016. En plus du budget d’Etat 2017, les élus de la nation examineront une quarantaine de projets et de propositions de loi. La cérémonie d’ouverture a été suivie par le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement, des diplomates accrédités au Mali.

Conformément à l’article 65 de la Constitution du Mali, l’Assemblée nationale a ouvert ce 3 octobre sa session budgétaire. Le programme de cette session est très fourni selon le président de l’institution.

“L’ordre du jour de la présente session se focalisera pour l’essentiel sur l’examen et l’adoption du projet de budget d’Etat 2017 que le gouvernement a bien voulu soumettre à l’approbation de l’Assemblée nationale. De nombreux autres projets de textes, environ une quarantaine, figurent dans notre tableau de saisines, dont plusieurs ordonnances de ratification ainsi que des propositions et projets de lois renvoyés au cours des sessions précédentes”, a souligné Issiaka Sidibé, président de l’Assemblée nationale.

Cette session connaîtra également le renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale et des commissions permanentes. “C’est l’occasion pour moi d’en appeler, à votre sens élevé d’élus du peuple, pour que cet exercice se fasse dans la sérénité, le calme et conformément à nos textes”, a lancé le président Sidibé.

Le président de l’Assemblée nationale a informé de la tenue, en janvier 2017, de la 12e Conférence de l’Union parlementaire des Etats membres de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) dans notre pays.

Cette conférence, faut-il le rappeler, sera un événement d’importance majeure pour notre pays, car elle consacrera la confession de soutien et de solidarité de l’ensemble des Parlements des pays musulmans du monde entier aux efforts de paix et de développement du Mali.

La session d’octobre ne peut excéder trois mois.

Maliki Diallo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here