Élections municipales à Sikasso : Le maire Mamadou Tangara stoppé net par le BPN du RPM

Obnubilé par l’idée de se faire accepter sur la liste de candidature RPM pour la mairie de Sikasso, le maire sortant de la capitale du Kénédougou, Mamadou Tangara,  a déjà perdu son  combat. Le  bureau politique national du parti présidentiel  a vite fait de le rappeler à l’ordre que sa liste parallèle ne sera jamais validée sans la signature du secrétaire général de la section de Sikasso.

Au terme d’une longue concertation menée le week-end dernier par son secrétaire général, Ousmane Koné, la section RPM a choisi ses 45 candidats pour la mairie de Sikasso. Mamadou Tangara a été mis à la touche à cause de ses démêlées judiciaires  conséquence de son implication dans les scandales fonciers, et sa sulfureuse réputation d’homme politique qui divise pour bien régner, etc.

Cette mesure jugée courageuse et bénéfique par les militants (à l’exception de quelques-uns acquis à sa cause) a été salué même au-delà  des instances de son parti. Même au sein des familles autochtones de Sikasso (Vestibule),  des voix se sont élevées pour saluer tout acte visant à débarrasser la mairie de Sikasso de Tangara.

Dès la notification de cette décision, le futur ex- maire de Sikasso se démène comme un beau diable pour obtenir son annulation. Il s’est alors lancé dans une campagne d’intox en se faisant passer comme la tête d’une liste soutenue par le BPN du RPM.  Un montage grotesque qui a facilement emballé quelques aventuriers dont il avait pris les dossiers de candidature.

Le directoire national du parti présidentiel a vite remis Tangara dans ses petits souliers en  lui rétorquant que toute liste autre que celle validée par le secrétaire général de la section n’est pas recevable. Or, de sources bien informées, la section de Sikasso a depuis le dimanche dernier publié sa liste de candidature aux municipales de novembre prochain.  Laquelle liste sera d’ailleurs conduite  par un jeune opérateur économique du nom de Daouda Koné alias Davion qui sera accompagné  de figures connues des électeurs du Kénédougou.

Selon des informations nous parvenant de Sikasso, Tangara, malgré  toujours dans les nasses de la  justice puisque en liberté provisoire, continue avec des actes de désespoir  en espérant retourner la situation en sa faveur.  Nouvelle désillusion pour l’ex-militant de l’Adema PASJ et du Mouvement Citoyen : ceux qui lui avaient remis leurs dossiers de candidature, se sont repris et se sont engagés à assurer une victoire à la liste du parti d’IBK à Sikasso.

En tous cas, cette bataille perdue d’avance apparait comme le baroud d’honneur  de Mamadou Tangara qui a fini par mettre tout le monde à dos par son opportunisme politique.

Bréhima Sogoba


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here