Marche de l’opposition: Le slogan était réducteur, selon Racine Thiam

Dire que «ça ne va pas !» revient à faire une analyse trop simpliste de la situation socioéconomique de notre pays. C’est du moins ce que pense le Conseiller à la communication du président de la République, Racine Thiam, qui se prononçait sur un slogan utilisé par les partis d’opposition au cours de leur marche, organisée le 1er septembre dernier.
«Rien ne va ! », «ça ne va pas ! ».

Ce sont là, entre autres, des slogans qu’on pouvait lire sur des pancartes tenues par des manifestants lors de la marche que les leaders de l’opposition ont organisée le samedi dernier pour protester notamment contre la nouvelle loi électorale. A la faveur de l’enregistrement du 9ème numéro du « Rendez-vous avec Koulouba » dont il était l’invité, le Conseiller à la communication de la présidence de la République a estimé que l’opposition est bien dans son rôle de dire que ça ne va pas.

Toutefois, le conférencier a affirmé que ce slogan relève ni plus ni plus moins d’une analyse simpliste de la situation socioéconomique du Mali. «Autant cela est réducteur de dire que ça va, autant c’est réducteur de dire que ça ne va pas», a tranché M. Thiam, selon qui une analyse intelligence de la situation permet à chaque Malien de se rendre compte que certaines choses ont été faites pour le bonheur des Maliens. Il a aussi mis l’accent sur le respect des valeurs démocratiques par le Président Ibrahim Boubacar Keïta qui, à l’en croire, a reçu au moins 4 fois les membres de l’opposition. Ce, en 3 ans d’exercice du pouvoir.

Au sujet de la récente déclaration de l’ambassadeur Paul Folsmbee, Racine Seydou Thiam a appelé les uns et les autres à ne pas voir dans les propos du diplomate américain un parti pris, parce que tout le monde a intérêt, dit-il, à ce que le processus soit équilibré. Tout en jugeant bons les rapports entre le Mali et le pays de l’Oncle Sam, l’orateur a précisé que l’Etat malien n’a pas de lien particulier avec le Gatia (un mouvement armé membre de la Plateforme), avant de mettre en garde contre certaines prises de positions qui peuvent faire croire qu’il y a un parti pris.
En termes de perspectives diplomatiques, il a annoncé une visite d’amitié au Mali de la Chancelière allemande, Angela Merkel, dans les tout prochains jours.

Auparavant, il avait souligné un certain nombre d’actions récentes du régime IBK, notamment la prise du décret relatif à la prise en charge des pupilles de la nation, la réception par le président de la République des différentes sensibilités de la société malienne ainsi que la participation de notre pays à la 71ème assemblée générale des Nations Unies.

Bakary SOGODOGO

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here