Championnat national, Ligue 1 : Retour à la poule unique

Le secrétaire général de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT), Yacouba Sidiki Traoré «Yacoubadjan» a animé hier un point de presse au siège de la fédération. Trois grands sujets étaient au menu de la rencontre : le tournoi de montée en première division, la qualification des différentes sélections nationales (Aigles Hommes et Dames, Aiglons et Aiglonnets, ndlr) aux phases finales des CAN et l’organisation des compétitions nationales la saison prochaine.

D’entrée de jeu, Yacoubadjan indiquera que le tournoi de montée de cette année sera organisé sur deux sites et comprendra 7 équipes au lieu de 9 comme lors des précédentes saisons. «Nous allons organiser le tournoi de montée en première division à Gao et Koulikoro. Quatre équipes évolueront dans la poule de Gao contre trois pour celle de Koulikoro. Le premier de chaque poule jouera en première division la saison prochaine. Pourquoi toutes les 9 ligues du pays ne sont pas concernées par le tournoi de cette année ?, s’interrogera le conférencier. «La réponse est simple : les ligues de Tombouctou et de Kidal n’ont pas payé les frais de cotisations et de licences mais en plus, les deux régions n’ont pas organisé de championnat régional. Or, pour participer à une compétition organisée par le bureau fédéral il faut obligatoirement payer les cotisations annuelles et organiser une compétition de qualification. J’espère que les deux ligues reviendront à de meilleures sentiments», expliquera le secrétaire général de la FEMAFOOT.

Concernant l’organisation des compétitions nationales, Yacoubadjan dira que le bureau fédéral compte organiser les championnats senior, junior et cadet la saison prochaine. «Pour le championnat national senior, précisera-t-il, il se déroulera avec 18 équipes contre 20 pour la saison 2015-2016. En clair nous allons revenir à l’ancienne formule c’est à dire la poule unique où toutes les équipes vont se rencontrer en aller-retour. Le club qui totalisera le plus grand nombre de points sera sacré champion du Mali. A l’issue du tournoi, les quatre derniers du classement seront relégués en deuxième division. Pour le championnat des petites catégories, il y aura une nouvelle formule. La fédération va demander à chaque ligue d’organiser son propre championnat et les premiers de ces championnats s’affronteront lors de la phase nationale pour désigner le champion», détaillera Yacoubadjan.

Le dernier sujet abordé par le secrétaire général de la FEMAFOOT sera la campagne de la Coupe du monde, Russie 2018 et les différentes phases finales des Coupes d’Afrique des nations qui attendent nos sélections nationales citées plus haut. «Nous demandons à tout le peuple malien d’accompagner les équipes nationales afin de leur permettre d’avoir de bons résultats. Notre objectif est d’avoir au moins un autre titre continental et cela ne sera jamais possible sans l’accompagnement de l’ensemble du peuple malien», plaidera Yacouba Sidiki Traoré.
D. COULIBALY

Tournoi de montée en DI : DEUX TICKETS, SEPT PRETENDANTS

Le traditionnel tournoi de montée en première Division débute ce week-end. Au total 7 équipes sont en lice et s’affronteront pour les deux tickets qui sont en jeu. Comme lors des précédentes éditions, les protagonistes ont été repartis en deux poules de trois et quatre équipes. Dans la poule A basée à Koulikoro, on retrouve LC MAK, Black stars de Badalabougou et le représentant de la ligue de Kayes.

La poule B elle, évoluera à Gao et mettra aux prises Nangabanou FC, l’AS Douanes de Sikasso, l’Office du Niger sport et le représentant de Gao (le Sonni, nous-a-t-on dit). La compétition se déroulera du 9 au 18 octobre en championnat aller simple et seuls les premiers des poules accéderont à l’élite la saison prochaine. Les ligues de Kidal et Tombouctou ne participeront pas cette année au tournoi (voir l’article sur la conférence de presse du secrétaire général de la FEMAFOOT, ndlr).

Si la poule B semble équilibrée, du moins sur le papier, on ne peut pas en dire autant du groupe A où le champion du district de Bamako, l’AS Black-stars a toutes les cartes en main pour dicter sa loi et retrouver l’élite la saison prochaine. En tout cas, les Verts de Badalabougou ont fait forte impression lors du championnat du District en terminant premier devant Yeleen Olympique.
Cependant, la partie n’est pas gagnée d’avance pour les joueurs de l’AS Black stars qui ont tout intérêt à se méfier de leurs adversaires, surtout de Lafia club de Mandékara (LC Mak) qui fait l’objet de bruits favorables. Lors de la première journée, l’AS Black-stars se frottera justement à LC MAK (dimanche 9 octobre), alors que dans la poule B le match inaugural opposera le Sonni de Gao et Nangabanou de Bandiagara.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here