Action citoyenne: Medina-coura refuse les ordures venues d’ailleurs sur son territoire

Depuis le 3 octobre 2016, les élèves du groupe scolaire Mamadou Diarra N2 n’ont malheureusement pas pu accéder dans l’enceinte de leur école. L’établissement en mauvais état ne pouvait pas les accueillir dans les conditions décentes d’études. Non seulement le mur de clôture s’est effondré mais les déchets restent toujours accumulés derrière l’établissement scolaire. L’air est irrespirable, les mouches et les moustiques abondent de toute part. Face au chaos les habitants organisés au sein d’un collectif a organisé une manifestation pacifique devant le groupe scolaire pour alerter les plus hautes autorités. La Ministre de l’éducation nationale qui devait faire l’ouverture dans ce quartier a changé de programme. De nos jours, la population du quartier populaire de Medina-coura résiste et boucle leur quartier pour préserver l’école publique Mamadou Diarra N2 et l’avenir de leurs enfants. Depuis un moment les habitants de Medina-coura n’ont cessé de réclamer la fermeture du dépôt de transit des mains et des pieds. Les autorités sont restées sourds à leur demande. Hier 4 octobre 2016, le collectif « Anw banga siguida fê » autrement dit « Nous aimons notre quartier » a décidé de la fermeture du dépôt par une action citoyenne digne de ce nom en bouclant les issues d’entrées du quartier par les charrettes transportant les ordures. Les jeunes scandaient tout haut : « jamais de la vie Medina-coura ne va se métamorphoser en dépotoir du district de Bamako ». Ils ont savamment réussi leur mission. Pour ce faire Medina-coura demeurait placer sous haute surveillance par les jeunes natifs du quartier. La nuit entière la jeunesse était à pied d’œuvre en invitant les transporteurs des ordures d’acheminer sur leurs lieux de provenance. Le Maire Youssouf Coulibaly de la commune II avait promis le 3 octobre lors de sa rencontre avec les membres du collectif d’effectuer les travaux jusqu’à nos jours le chantier traine le pas. L’élévation du mur de clôture du groupe scolaire effondré par les ordures n’est jusqu’à présent pas terminée. Le ramassage des ordures est loin d’être terminé. Pis, sur le dépotoir les habitants ont pu détecter des seringues, une poche de sang. Cela veut tout simplement dire que le dépôt d’ordures de Medina-coura renfermait également des déchets médicaux. Et si le malade était atteint de SIDA ? Qu’allait devenir celui qui marcherait imprudemment dessus ? Le Ministre de la santé est donc interpellé. Tout comme son homologue chargé de l’éducation nationale. Actuellement, les habitants de Medina-coura ont tiré des leçons à travers cette histoire. Depuis le début des manifestations ils n’ont venir aucun dirigeant politique sur le terrain. Les habitants sont animés par la volonté farouche de sanctionner les autorités politiques en votant blanc aux prochaines élections municipales qui s’annoncent dans les mois à venir. Affaire à suivre… Dougoufana Kéita aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here