Chambre des mines : Ce que Pona a fait en cinq ans

La Chambre des mines du Mali (CMM), après les balbutiements de ses débuts, semble dans une phase ascendante. C’est ce qu’affirme son président, Abdoulaye Pona, sous le feu roulant des questions de la presse ce 8 octobre à Bamako.

Elu en 2011 pour un premier mandat de cinq ans, le président de la Chambre des mines du Mali (CMM), Abdoulaye Pona, a présenté son bilan samedi en conférence de presse à l’hôtel Salam.

Plus de 90 titres d’exploitation négociés pour le compte des coopératives d’orpaillage, quatre hectares de titres fonciers pour les exploitants de sable à Kénioroba, un projet de raffinerie et d’école des mines ; plus de 400 orpailleurs formés sur les mesures d’application concrète de l’exploitation artisanale dans les localités de Kangaba, Kéniéba, Kadiolo et Yanfolila en 2015, etc. Tel se résume le bilan de M. Pona à la tête de CMM de 2011 à 2016.

Malgré des contraintes, Abdoulaye Pona et son équipe sont parvenus à des résultats probants. Il s’agit, entre autres, de l’acquisition d’un siège permanent équipé sur fonds propres, l’installation d’une délégation dans chacune des régions du pays y compris Kidal, l’élaboration d’un manuel de procédures administratives, financières et comptables, validé par la CGSP de la Primature.

Les missions de médiation en 2013, 2014 et 2015 entre les communautés des orpailleurs et les sociétés minières évoluant dans les zones de Foroko et de Kobada ont permis de réinstaurer un climat de paix. Sans oublier les missions de recueil des difficultés et attentes et de sensibilisation sur les sites d’orpaillage des zones de Misseni, de Fourou et de Kolondiéba en 2014.

A ces acquis, s’ajoute le projet de construction d’une raffinerie à Bamako ainsi que l’érection d’une école des mines pour soutenir le secteur en pleine expansion au Mali.

Couronnement d’un mandat rondement mené : Abdoulaye Pona vient d’être porté à la tête des Chambres des mines de l’Afrique de l’Ouest. Ce succès s’explique, selon lui, ”par la bonne santé et l’exécution correcte de la feuille de route élaborée par la CMM pour le bien-être du secteur des mines au Mali”.

La Chambre des mines du Mali a été créée par la loi n°04-006 du 14 janvier 2004 et placée sous la tutelle du ministère des Mines. Elle a démarré ses activités en 2011 et s’est fixée comme mission principale l’organisation et la représentation des personnes physiques et morales exerçant dans les différentes branches d’activités des mines.

Ousmane Daou

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here