Communale de novembre 2016 : Mamadou Tangara ne mérite pas la mairie de Sikasso pour des raisons morales et éthiques

Le parti présidentiel souffre dans la capitale du Kénédougou. Et pour cause depuis le renouvellement du bureau de la section, les grincements de dents n’ont pas cessé. Pour soulager tout le monde, tellement qu’il y avait des divergences, un bureau soit disant consensuel de cent membres a été mis en place. Du jamais vu sur la scène politique.
Les militants étaient écœurés de voir figurer dans le bureau le nom de l’actuel maire de la commune urbaine de Sikasso, Mamadou Tangara. Ils n’ont pas attendu longtemps pour exprimer leur ras-le-bol. A l’issue d’une réunion, il avait été décidé de tenir une position radicale jusqu’au départ de Mamadou Tangara du RPM. Sur 43 communes 25 avaient claqué la porte. Pour les autres communes restantes, on avait enregistré des démissions individuelles. Comme si cela ne suffisait pas, la division continue de plus belle au sein du RPM par le fait de deux hommes, Ousmane Koné secrétaire général de la section et Mamadou Tangara, maire sortant, imposé par le premier contre la volonté de tous. Aujourd’hui, les deux qui se disaient amis se regardent en chiens de faïence.

« Mamadou Tangara ne mérite pas la mairie de Sikasso pour des raisons morales et éthiques. Ce bagnard n’a aucune conviction politique et vogue au gré de ses intérêts personnels et contre l’intérêt général de la population du Kénédougou. Sa venue au RPM a suscité des débats et commentaires car il était difficile pour certains d’admettre que le parti présidentiel soit représenté par un homme qui est la négation même de l’honnêteté et de la rigueur. Un spéculateur foncier connu de longues dates des services des domaines, qui à coup d’argent sale reste curieusement en liberté provisoire », a fulminé un ressortissant de la ville Sikasso à Bamako après avoir pris connaissance de la publication de la liste des candidats du RPM.

Qu’est-ce Mamadou Tangara peut apporter au RPM ?

On se rappelle, Mamadou Tangara a voulu semer la même bordèle au Mouvement Citoyen. Il a fait une tentative en direction du Mouvement Citoyen d’ATT sans succès. Son passage éclair a créé la zizanie au MC. On se rappelle, Djibril Tangara, très influent en son temps, s’était radicalement opposé à l’intégration de Tangara. Face à ce refus, il est parti jusqu’à rencontrer le père de Djibril Tangara. Même là sa tentative n’a pas marché. C’est aux Sikassois militants du RPM de ne pas faire le jeu de Mamadou Tangara.
Selon un observateur de la scène politique de la région de Sikasso, Mamadou Tangara, à l’heure actuelle, ne représente pas grand-chose sur le plan de la mobilisation. « Les responsables du RPM seront surpris s’ils ne changent pas de stratégie politique à Sikasso. La confiance qu’ils ont placée à cet homme politique en perte de vitesse risque de leur coûter cher. Le parti présidentiel risquera de perdre les élections communales à Sikasso pour la simple raison : le maire sortant, contrairement à ce qu’il fait croire, contrairement à l’impression qu’il donne de lui-même, ne représente que l’ombre de lui-même. Il n’est pas populaire », nous disait-il.
Nous écrivions dans ces mêmes colonnes, à la veille du renouvellement du bureau de la section que la capacité de mobilisation de Tangara était à son plus bas niveau. Nous disions que nous nous sommes rendus dans la capitale du Kénédougou pour nous en apercevoir. L’organisation, il y a quelques mois de l’anniversaire de son association ASOMATA a été révélatrice de l’impopularité de Mamadou Tangara. Il n’a pas pu drainer les foules comme à ses moments de gloire. L’événement organisé à la place « Mamelon » est passé inaperçu. Les habitants de Sikasso ne sont pas sortis. Ils ne se sont pas intéressés à la chose. Nous avons été témoin de l’événement. Ce sont quelques chaises sous une seule bâche qu’il a accueilli quelques sympathisants. Sentant que l’anniversaire tendait vers un échec sur le plan de la mobilisation, Mamadou Tangara a tenu un discours éclair de moins de trois minutes et c’est fini. Une de ses militantes nous confiait que : « Mamadou Tangara devrait s’abstenir d’organiser un tel rassemblement puisqu’il vient de révéler à la face du monde son incapacité à drainer la foule. Les Sikassois ne veulent plus de lui. C’est pourquoi ils ne sont pas sortis massivement ». A la question de savoir le pourquoi de cette baisse de la popularité de l’édile de la ville de Sikasso, elle a répondu que : « Tangara n’a pas de conviction. En plus, son bilan n’est pas élogieux. Les populations de la ville de Sikasso n’ont pas senti de façon palpable les actions menées par la mairie tendant vers l’amélioration de leur condition et de leur cadre de vie. La ville devient de plus en plus sales, les routes sont dégradées, les réseaux de canalisation et d’évacuation des eaux usées sont défaillants ». Les responsables du RPM doivent ouvrir les yeux. Les conséquences de l’arrivée de Tangara seront fatales pour le parti. Tangara ne peut rien apporter au RPM sur le plan politique.

Mamadou Tangara : un homme politique flottant, indécis et incohérent

Dans l’histoire l’homme politique malien qui s’est caractérisé par son inconstance est Mamadou Tangara. Il est comme une girouette. Il change en fonction de ses intérêts. Il n’a aucune conviction, aucun idéal politique. Tenez-vous bien, Mamadou Tangara était au départ à l’Adema. Il a d’abord posé ses valises à l’Adema sentant que l’étau se resserrait autour de lui, n’ayant pas assez de perspectives, il a fait ses affaires pour atterrir avec armes et bagages au RPM. Après son départ de l’Adema, il a accusé les cadres et les militants de tous les maux et a critiqué le parti de l’abeille dans son ensemble. Le RPM ayant commencé sa descente aux affaires, il claqua la porte pour créer l’ASOMATA. Ce n’est pas la fin de la pérégrination pour Mamadou Tangara. Il a fait une tentative en direction du Mouvement Citoyen d’ATT sans succès. Son passage éclair a créé la zizanie au MC. Le revoilà encore au RPM, un parti qu’il avait trahi, selon un cadre de la région de Sikasso. « Il est au RPM pour combien de temps », se demandent certains militants. « Où est le sérieux dans le comportement de cet homme politique », renchérissent d’autres. Des toutes les façons, Ousmane Koné en jetant, en son temps, son dévolu sur Mamadou Tangara a semé la frustration pour toujours au sein du RPM et avait fait un très mauvais choix politique. Aujourd’hui, il se rend compte. Mais le mal est déjà fait. Tangara a semé la division au sein du RPM comme nous l’avions dit.

Un maire à scandale

On se rappelle, il y a quelques années, le maire sortant de la commune urbaine de Sikasso, Mamadou Tangara était poursuivi pour malversation foncière, l’une des plus scandaleuses de la région de Sikasso, en particulier et du Mali, en général. Il a été arrêté puis mis en liberté provisoire quelques mois après sous la pression d’ATT pour des raisons que nous ignorons. A son retour à Sikasso, il a été accueilli avec tous les honneurs. Depuis ce jour, l’affaire semble être classée. Pendant que les plaignants ne sont pas entrés dans leurs droits. Pauvre Mali, des voleurs pris mains dans le sac sont libérés sans que le peuple ne sache les raisons. Comme si cela ne suffisait pas, quelques temps après sa sortie de prison Mamadou Tangara a créé une agence immobilière pour continuer à faire de la spéculation foncière. Mamadou Tangara a sa propre agence immobilière spécialisée dans la vente de terrains. Il est, à la fois, juge et parti. Toutes les tractations foncières de la mairie de Sikasso passent par son agence immobilière.
Rassemblés par M.M.B

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here