Le ministre de la défense du Niger : “Il n’y a pas de distinction entre Ançar Eddine, Aqmi, HCUA et narcotrafiquants”

Après l’attaque du jeudi 6 octobre dernier contre un centre d’accueil de réfugiés maliens à Tazalit, dans la région de Tahoua au Niger, qui a fait 22 morts, le ministre nigérien de la Défense accuse formellement les groupes armés qui opèrent dans la région de Kidal.
”Cette attaque a été perpétrée par des groupes de narcoterroristes venus du Nord du Mali, probablement de la zone de Kidal et Tinzawaten qui se sont attaqués à des groupes isolés de nos forces de défense et de sécurité. Evidemment, ce sont de lourdes pertes, mais nous prendrons les mesures nécessaires pour que cela leur coûte cher (…) Les groupes armés dans le Nord du Mali, c’est un continuum entre les groupes terroristes et les groupes armés qui participent parfois au processus d’Alger et les groupes de trafiquants, narcotrafiquants.
Donc, il n’y a pas de distinction entre ces différents groupes : Ançar Eddine, Aqmi, HCUA, narcotrafiquants. En réalité, ils passent d’un statut à l’autre. Nous les avons poursuivis, ils sont entrés en territoire malien. Nous allons faire en sorte que cela leur coûte de plus en plus cher de mener ce genre d’attaque contre notre pays, contre nos soldats”, a déclaré le ministre nigérien de la Défense sur RFI.
A.M. C. avec RFI

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here