Création du CJA : Le chef Kel Antsar désavoué

Présenté comme un leader coutumier très écouté, le chef Kel Antsar Abdoul Majid Ag Mohamed dit Nasser voit son autorité mise à rude épreuve avec la création hier du Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA) qui prétend défendre la même communauté.

C’est à l’issue d’une rencontre tenue du 10 au 12 mars 2016 à Gargando dans le cercle de Goundam que la tribu Kel Antsar a choisi Abdoul Majid Ag Mohamed dit Nasser comme chef général.

De cette date jusqu’à nos jours, l’homme se faisait passer comme un médiateur incontournable dans la crise de Kidal. Et dans cette médiation, il a eu la caution de Sa Majesté le roi Mohammed VI du Maroc mais sans parvenir à faire fléchir les protagonistes sur le terrain.

A Bamako, il bénéficie d’une bonne couverture sociale qui le fait enter chez l’ensemble des personnalités influentes. Ainsi, son courage a été salué d’avoir installé le drapeau dans sa Commune en opposition aux groupes armés.

Mais la création d’un groupe armé au nom de sa communauté hier à Gargando est la preuve parfaite que Nasser ne maîtrise plus ses sujets. Le Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA) se dit tout simplement représentatif de la communauté Kel Antsar.

Pis, une autre raison qui montre qu’Abdoul Majid Ag Mohamed n’a plus de prise sur la réalité, c’est le fait que les élections communales de novembre prochain ne pourront pas se tenir dans les zones de résidence de sa communauté. Au total six communes de Goundam : Tin Aicha, Gargano, Tilemsi, Essakane, Razelma et Alzounoub seront out.

On se demande quel rôle a joué le chef Kel Antsar dans le combat contre l’insécurité ?

Alpha Mahamane Cissé

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here