La Chancelière Angela Merkel au Mali : La guerre de leadership européen se transporte en Afrique aussi !

L’Europe des 28, pardon des 27, après le BREXIT et la Hongrie en voie de « HONGREXITISATION ». Rien ne semble bien aller en Europe à cause de la crise économique et financière, la globalisation.
Dans ces jeux troubles, l’Allemagne, d’ailleurs l’un des premiers bailleurs de fonds du Mali, a fait une analyse de la situation et a vu qu’héberger la base militaire américaine par AFRICOM ne suffit plus pour maintenir son leadership économique dans l’Europe des 27. La France compte beaucoup, On peut dire même qu’elle est la pièce maîtresse de l’Europe. Est-ce dû à ses colonies ? Voyons les avantages que les entreprises peuvent tirer des colonies depuis la nuit des temps, qui ont obligé les USA à obliger à la France la décolonisation.
Cette guerre de leadership se transporte en Afrique et sur les théâtres des conflits où on est plus visible et/ou on peut avoir des plus beaux jours des vies politiques. Nul n’est prophète chez soi. Alors, une base militaire à l’orée du sahel entre le Mali et le Niger, un peu loin des bases de Barkhane au Tchad, permet non seulement d’être visible, mais aussi de bien surveiller le concurrent européen direct. Dans tous les cas, tout le monde passe par le système des Nations Unies, une communauté internationale autoproclamée sans les peuples du monde. Que font nos géo stratèges face à cette arrivée avec force de l’Allemagne au-delà des formations militaires ? Installer une véritable base militaire ? Ça veut dire que ces bases payent à long terme ? Dans la gestion des nations, l’altruisme n’existe pas ; donc l’Allemagne ne vient pas pour Mohamed ou Jésus, mais pour la bonne bière allemande. De toutes les façons lorsque nos jeunes ont frappé à la porte de l’Europe, après des sacrifices allant vers l’Holocauste dans la méditerranée, c’est elle, l’Ange Merkel, qui a tendu la main avant de la retirer doucement car, le seuil n’est pas tenable pour le confort du peuple allemand. Elle a donc tout le droit de venir mouiller le maillot avant de récolter les bons fruits. Pourquoi pas des futures entreprises allemandes au Sahel, bousculant ainsi les vétérans de cette méthode qui ont appris avec la grande Allemagne, à travers la prise de Paris, et le Franc CFA ? Je peux bien me tromper dans cette analyse. Mais une chose est sûre, l’altruisme n’existe pas en relations internationales, d’ailleurs pourquoi ? Ils ont assassinés, eux-mêmes, leur propre Dieu qu’ils nous ont vendu et par lequel ils nous dominent (le pauvre va au paradis, heureux les pauvres et le riche ne rentre pas au paradis, sinon, il est plus facile pour le chameau de passer dans le trou d’une aiguille…).
Je pense que la base militaire peut servir à faire sauter les drones américains ? En tout cas, c’est plus proche que la base de Stuttgart en Allemagne.
Nous allons donc l’accueillir avec force et écouter religieusement ce qu’elle nous dicte, sous l’oreille attentive des diplomates français. On peut diplomatiquement savoir ce qu’elle veut tout haut : L’Allemagne est aux côtés des maliens et de l’Afrique depuis longtemps ; L’Allemagne a accueilli les migrants à bras ouverts, mais faire la paix ici est mieux que laisser mourir les jeunes dans l’océan ; L’Allemagne accompagne le processus de paix à travers les formations ; L’appui à la MINUSMA, pour la solidarité internationale et la paix mondiale ; La base militaire est un cadeau gratuit du peuple allemand au peuple malien ; Il faut accélérer le processus de mise en œuvre de l’accord de paix pour mieux lutter contre les terroristes ; etc.
Comme on peut le savoir, les non-dits sont plus grands : les relations commerciales, le positionnement géostratégiques, les banques, les armes, etc. Chez nous, on dit bien que l’étranger est une rosée, elle passe, pourvu qu’on ne soit pas complexé devant lui. Les Mercedes ne viennent-elles pas de l’Allemagne ?

SDF

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here