Mali: Paris, de nouveau accusé d’avoir « assassiné » Cheikh Ag Awsa

92

ALAKHAR (Nouakchott)-Mokhatar Bel Mokhtar, chef du groupe jihadiste El-Mourabitounes, a de nouveau accusé Paris d’avoir « assassiné » le chef de guerre Cheik Ag Awsa du Haut Conseil pour l'Unité de l'Azawad (HCUA).
Selon Mokhatar Bel Mokhtar, la France "a préparé cet attentat de manière directe ou indirecte dans l’objectif de frapper tout celui qui veut mettre en place un régime islamique, même de manière pacifique".
Le chef jihadiste s’exprimait dans un communiqué de condoléances à la famille de Cheikh Ag Awsa.
Le véhicule de Cheikh Ag Awsa a explosé samedi au sortir d’une réunion à la base des forces internationales à Kidal.
La rencontre a été organisée pour discuter d'un cessez-le-feu entre les mouvements pro et anti-Bamako qui s’affrontent au nord du Mali.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here