Réseau des jeunes des partis politiques à l’école de la fondation Balazan pour la gouvernance et la stabilité: Un manifeste comme contribution à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation

88

La salle de réunion de la maison des Aînés a servi de cadre le samedi 08 Octobre 2016 à un atelier d’élaboration d’un document d’analyse du processus de paix et à la proposition d’un dispositif d’information sur la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix. La Fondation Balanzan, organisatrice de l’atelier, a pris comme cible les jeunes des partis politiques de la Majorité, de l’Opposition et ceux de la société civile. Le choix des jeunes par la Fondation est loin d’être fortuit. Il s’inscrit non seulement en droite ligne de la politique avant-gardiste de la Fondation Balanzan, mais aussi et surtout, parce que les jeunes sont les futurs dirigeants et constituent la frange la plus active et la plus nombreuse du pays.

La Fondation Balanzan, fidèle à sa vocation, à savoir une bonne gouvernance gage de stabilité et de paix, était à sa 4ème édition. Elle est parvenue dans un passé récent à réunir dans une même salle au CICB, les représentants des groupes signataires de l’Accord de paix et de Réconciliation, ceux des partis politiques de la Majorité comme de l’Opposition sous l’œil vigilant de la société civile.

Ce samedi 12 Octobre 2016, c’était le tour de la jeunesse malienne dans sa diversité de se prononcer sur l’Accord qui fait tant débat au sein de la société. Au terme d’une journée qui aura tenu toutes ses promesses, les jeunes du Mali à travers la majorité, l’opposition et la société civile ont élaboré un manifeste à l’intention des autorités et de leurs camarades jeunes pour une mise en œuvre consensuelle et diligente de l’Accord. Voici une partie du manifeste du RESEAU DES JEUNES DES PARTIS POLITIQUES DU MALI (RJPPM) et de certaines associations de la société civile, adressée à la communauté internationale et à la jeunesse malienne :
A la communauté Internationale, garante de la mise en œuvre de l’accord :
D’être à équidistance de tous les acteurs et faire preuve d’avantage de neutralité entre les parties en vue de contribuer à la restauration et au renforcement de la confiance entre les parties ;
D’offrir ses bons offices aux Parties dans la résolution de la crise et la libération de Kidal.
De sanctionner les violations de l’accord ;
D’apporter son soutien logistique et financier indispensable à la mise en œuvre de l’accord.
A la jeunesse malienne :
De prendre conscience de son rôle et de ses responsabilités dans le processus de mise en œuvre des engagements en général, dans la gouvernance/réforme du secteur de la sécurité en particulier.

D’avoir une parfaite maîtrise de la lettre et de l’esprit de l’accord dans tous ses compartiments,
De s’imposer une unité d’action de toutes les composantes de la jeunesse, au-delà des considérations politiques, régionales, ethniques et linguistiques ;
De s’informer des initiatives en cours dans le Sahel en matière de gouvernance, de sécurité Processus de Nouakchott, G5 Sahel ; Stratégies Sahel pour la sécurité et le développement.
De mettre en place des Cellules de veille citoyenne dans le cadre d’un suivi régulier du respect des engagements par les parties à travers l’organisation d’espaces de dialogue et de concertation, tel le présent forum ; la constitution de comités consultatifs locaux de sécurité afin de restaurer la confiance entre les populations et les Forces de Défense et de Sécurité ; de fournir des renseignements.

Instaurer des échanges périodiques avec la jeunesse de toutes les régions du Mali et celles des pays voisins dans le cadre d’une surveillance collective des atteintes à la sécurité nationale.
Nous, signataires du présent Manifeste, prenons l’engagement :
De procéder à la remise du présent Manifeste au Gouvernement, à la Plateforme, à la CMA au Comité de suivi de l’accord en particulier à l’Ambassade d’Algérie, à la MINUSMA, à l’Union Africaine et à la CEDEAO, avec l’accompagnement de la Fondation Balanzan.
De mettre en place une Cellule de Veille et d’Alerte pour assurer le suivi de la mise en œuvre des dispositions du présent Manifeste. »

Youssouf Sissoko

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here