Cérémonies officielles : Aly Nouhoun Diallo fatigue le protocole

C’est difficile à croire mais pourtant c’est réel et répétitif. Il s’agit du comportement pas  suffisamment correct de l’ancien président de l’Assemblée nationale, le Professeur Aly Nouhoun Diallo, vis-à-vis des agents du Protocole de la République. Cela, à chaque cérémonie officielle. Cette haute personnalité, pour des raisons que lui seul sait, refuse de se soumettre aux règles protocolaires, dévie les instructions d’accueil et évite le siège indiqué pour son rang, notamment au niveau de la loge officielle. On affirme que cette attitude surprenante du « médecin » de la révolution de mars 1991 a débuté depuis l’investiture du président IBK, lorsque, lors de la cérémonie d’investiture, celui-ci a qualifié le Président Moussa Traoré de grand républicain. Cependant, plusieurs années après, l’ancien chef de parlement du régime ADEMA refuse toujours de se soumettre aux exigences protocolaires. Même lors des cérémonies aussi significatives comme la commémoration des événements de mars 1991, il ne se prive pas de faire valoir sa colère contre le chef de l’exécutif. Cela fut le cas le 26 mars dernier lorsque Aly Nouhoun Diallo devant le monument des Martyres, choisi de se mettre près des membres des familles des victimes au lieu d’occuper sa place parmi les officiels. Il déclina toutes les demandes des agents du Protocole de la République en ce sens. Il a fallu l’intervention du président de la Haute Cour de justice, Abdrahamane Niang pour convaincre l’ancien président de l’AN de rejoindre la place due à son rang. Cependant, il a attendu le moment des salutations précédant le départ du chef de l’Etat pour ressortir sa colère. Cela, en refusant de serrer la main au président IBK. Entre temps, l’on pensait que les choses étaient entrées dans l’ordre, que l’ancien homme fort du régime ADEMA était revenu à des meilleurs sentiments. Loin s’en faut. Car, le mardi dernier, lors des obsèques de l’ancien Premier ministre, le Professeur Dembélé, devant la mairie de la CIII, le Pr Aly Nouhoun Diallo a récidivé. Dès son apparition à l’entrée du parking, un responsable du Protocole de la République s’est précipité vers lui. A la surprise générale, Aly Nouhoun Diallo, change brusquement de direction, au lieu d’aller vers la loge officielle, il se dirigea vers le hangar des agents de l’ORTM. Sans se décourager, le jeune agent du Protocole décide d’user de tous ses efforts pour le supplier d’aller rejoindre sa place dans la loge officielle. Devant l’insistance du jeunot, il accepta de changer sa direction, tout en refusant d’occuper sa place indiquée. D’ailleurs il voulut s’asseoir sur la chaise, qui lui sert aussi de béquille, un autre agent du protocole s’ajouta au premier pour le supplier davantage de prendre place n’importe où sous la tribune officielle, mais pas sur sa chaise. C’est alors qu’il accepta de mettre un terme à son spectacle du jour pour se fondre dans le public et s’asseoir près des parents et collaborateurs de l’illustre disparu.

En tout état de cause, pour sa sécurité et le respect de l’ordre protocolaire, il revient à l’ancien président de l’Assemblée nationale de se soumettre aux règles protocolaires ou de renoncer à toute présence aux cérémonies officielles. Une posture, d’ailleurs choisie par son ami, l’ancien président Alpha Oumar Konaré, depuis son retour d’Addis Abebba.

Mimi Sanogo 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here