Elevage et Pêche : des équipements et de nouveaux locaux pour les services déconcentrés

Le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr Nango Dembélé, a séjourné vendredi et samedi derniers à Kita. Il était accompagné des membres de son cabinet, du directeur national de la production et de l’industrie animale, Amadou Dembélé et du coordinateur du projet PADEPAS-KS, Markatiè Diallo. Au cours d’une cérémonie samedi matin, dans la capitale de l’arachide, Dr Nango Dembélé a procédé à la remise symbolique de matériels vétérinaires et des motos aux mandataires vétérinaires.
Faisant d’une pierre deux coups, il a inauguré les nouveaux locaux des services déconcentrés de l’élevage réalisés par le Projet d’appui au développement des productions animales dans la zone de Kayes Sud (PADEPAS-KS). Outre les membres de la délégation ministérielle, la cérémonie a regroupé le préfet de Kita, Sinè Dembélé, le maire adjoint de la commune urbaine de Kita, Djigui Lamine Niakaté, le coordinateur des chefs de quartier, Moussa Keïta et les représentants des notabilités coutumières et religieuses de Kita.
D’une valeur de près de 40 millions de Fcfa, le premier lot d’équipement a été remis à 10 mandataires titulaires. Il était composé de 10 motos cross, 4 trousses vétérinaires, 4 frigidaires, 4 glacières et divers produits vétérinaires. Le deuxième lot, composé de quarante motos d’une valeur de près de 80 millions de Fcfa, a été octroyé aux services déconcentrés des directions nationales des productions et des industries animales et des services vétérinaires.
Les bénéficiaires ont promis de faire bon usage des équipements. A l’entame de ses propos, le ministre Dembélé a rappelé qu’il y a juste une semaine, il procédait, dans la cour de l’Agence de gestion des marchés à poisson de Bamako, à la remise de véhicules et de matériels divers aux services régionaux et subrégionaux de la Pêche.
Il a expliqué que l’évènement du jour s’inscrivait dans la même logique de dotation en infrastructures, en mobiliers et en matériels roulants de tous les intervenants en charge des productions et industries animales et de la santé animale dans les zones du PADEPA-KS. Ces actions s’inscrivent dans le cadre de la restauration et de la réhabilitation des capacités d’intervention des structures déconcentrées de son département et des acteurs non-étatiques, en vue d’atteindre les objectifs assignés au département par le président de la République.
La restauration des capacités d’intervention du ministère de l’Elevage et de la Pêche exige aussi d’étoffer le personnel d’encadrement en vue de remédier à l’insuffisance du système d’appui conseil aux producteurs. C’est pourquoi, le ministre Dembélé a annoncé la mise à disposition de son département de 153 agents pour cette campagne 2015-2016 et le recrutement pour la prochaine campagne de 250 agents toutes catégories confondues.
Il soulignera que ces actions témoignent de l’engagement du gouvernement à faire des sous-secteurs de l’élevage et de la pêche, des leviers importants de la croissance de notre économie de la création d’emplois pour les jeunes et de la réduction de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Dr Nango Dembélé a exprimé sa reconnaissance à la Banque africaine de développement (BAD) qui, à la demande du gouvernement, a bien voulu proroger le financement du PADEPA-KS.
Il a procédé ensuite à la coupure du ruban symbolique des infrastructures construites dans la zone d’intervention du Projet à Kita, Bafoulabé, Kayes, et Kéniéba dont le coût est évalué à environ 4 milliards de Fcfa. Il s’agit de deux directions régionales des services vétérinaires et des productions et industries animales à Kayes, d’un laboratoire vétérinaire régional à Kayes, de 4 services locaux des productions et des industries animales ainsi que 4 services vétérinaires dans les cercles de Kita, Bafoulabé, Kayes et Kénieba, de 16 postes vétérinaires et de 17 unités d’appui aux productions et industries animales dans les cercles de Kita, Bafoulabé, Kayes et Kénieba.
Dr Nango Dembélé a souligné l’attachement de son département à créer des conditions idoines de travail aux différents acteurs bénéficiaires de ces infrastructures, matériels et équipements. Il les a invités à en faire un bon usage et à assurer l’entretien requis. Par ailleurs, le ministre de l’Elevage et de la Pêche a rassuré les uns et les autres que la dynamique de restauration et de réhabilitation des capacités d’intervention du département tant au niveau régional que national sera poursuivie.
Cet engagement vaut pour les associations socioprofessionnelles et tous les acteurs non étatiques impliqués dans le développement des sous-secteurs de l’élevage et de la pêche. Auparavant le maire adjoint, en souhaitant la bienvenue au ministre et à sa délégation, avait salué l’inauguration des locaux et réitéré la gratitude de la population de Kita et de son conseil communal pour les efforts consentis par le gouvernement dans le cadre du développement de leur ville.
Le séjour du ministre Dembélé a pris fin par une visite de courtoisie aux notabilités de Kita. Il faut rappeler que le PADEPAS-KS s’occupe de la mise en œuvre d’activités permettant une augmentation durable des productions animales et des revenus des agro-éleveurs dans la zone de Kayes-Sud. D’un coût total de 14,2 milliards de Fcfa, il avait une durée de six ans qui s’est terminée le 31 décembre 2014. La deuxième prorogation du financement extérieur s’est terminée le 30 septembre dernier.
A. D. SISSOKO
Source: Essor

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here