Journée mondiale de la vue : La santé visuelle, une préoccupation pour tous

Le lancement de la journée de la vue et la semaine nationale de la lutte contre la cécité s’est déroulé le jeudi 13 octobre dernier à la maison des aînés. Cette cérémonie était présidée par le représentant du ministre de la santé et de l’hygène publique, Dr Souleymane Sacko, en présence du maire de la commune IV ainsi que le représentant de l’Organisation Mondiale de la santé (OMS). Le thème retenu pour cette année est « Santé oculaire universelle ».

Après l’allocution de bienvenue du répresentant du maire de la commune IV,  la cérémonie de lancement était suivie par l’animation musicale du groupe des malvoyants dirigé par Ibrahim Sacko. Un morceau dans lequel il révélait les problèmes sociaux, économique et éducatifs des personnes handicapées visuelles.

Une autre phase de cette journée fut marquée par la prestation du groupe Yèlèbougou qui a sensibilisé sur le trachome. Il évoquait la consultation à temps des personnes ayant la manifestation du symptôme de la maladie du trachome. Ce groupe a aussi   sensibilisé sur les soins gratuits de la maladie durant toute la semaine grâce à la semaine nationale de la lutte contre la cecité et a invité la population à suivre le traitement.

Selon le répresentant du ministre de la santé et de l’hygène publique, Dr Souleymane Sacko, 37 millions de personnes de la population mondiale sont malvoyants et 75% des malades peuvent être guéris s’ils sont soignés à temps.

A ses dires, parmi les maladies visuelles au Mali comme le glaucome, le trachome, la cataracte, constituent la majorité des causes de la cécité. Il indiquera que 90% des handicapés visuels vivent dans les pays en voie de developpement. Ces problèmes visuels  affectent les vieux ainsi que les enfants et mettent en cause leur scolarité, annonce-t-il. Selon notre interlocuteur, malgré ces problèmes de santé, les défis peuvent être relevés notamment  par la mise à disposition des ressources humaines de qualité et en nombre  raisonnable. Le renforcement d’intégration des médicaments ophtalmologiques ainsi que le problème d’accès aux médicaments par la population, a-t-il déclaré.

                                                                                    Boureïma Tembely


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here