Plateforme Nationale de Contrôle de Qualité des Intrants Agricole : Les acteurs s’unissent pour améliorer la production agricole au Mali

Dans le cadre de la validation de la Plateforme Nationale de Contrôle de Qualité des Intrants Agricoles au Mali (PNIAM), l’hôtel Olympe a abrité la cérémonie, le mercredi 13 octobre. Elle  était présidée par le président de l’Assemblée permanente des chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), Bakary Togola, en présence d’autres membres de la plateforme.

Cette cérémonie d’ouverture a enregistré les acteurs intervenants dans différents domaines agricoles entre autres, les membres de la DNCC, la DNA, l’ECOFIL/IER, Amassa Afrique Vert, sous la coordination de l’Observatoire des Marchés Agricoles (OMA).

Il s’agissait de dégager les voies et stratégies avec les partenaires financiers et l’Etat y compris  l’ensemble des acteurs de la filière intrants.

Selon Bakary Togola, le domaine de l’agriculture n’aura son vrai épanouissement que lorsque tous les acteurs concernés seront unis. Les rendements agricoles sont faibles malgré l’augmentation des surfaces cultivables tous les ans et tous les efforts consentis tant sur le plan politique que stratégique pour faciliter l’accès des producteurs aux intrants, a-t-il indiqué. Pour lui, des solutions innovantes telles que la définition de la politique et la promulgation de la loi pour libéraliser les filières semences et engrais ont été testées en vue de favoriser l’intensification de l’agriculture et l’utilisation des intrants agricoles au Mali. Le constat est que la qualité de ces intrants est mauvaise à cause du dysfonctionnement de la filière, a-t-il dénoncé.

Monsieur Togola estime que, ce dysfonctionnement est renforcé  par un certain nombre de facteurs tels que, l’insuffisance d’harmonisation des politiques, lois et règlements dans l’espace CEDEAO, l’inefficacité du mécanisme de contrôle des intrants, l’ignorance de la demande et l’offre des semences sélectionnées.

Par ailleurs, il ajoute également que, l’identification d’un projet de formulation et de mise en œuvre des politiques. Et des réglementations favorables à l’accès au marché des intrants de qualité pour les producteurs.  En vue d’un meilleur rendement de la production agricole, c’est-à-dire la Plateforme Nationale de contrôle de Qualité des intrants Agricoles au Mali (PNIAM) serait un grand exploit.

Boureïma Tembely


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here