Congrès du RPM : Bakary Koniba répond aux détracteurs et rassure…

Plusieurs fois annoncé et reporté, le congrès du  RPM (Rassemblement pour le Mali) prévu les 22 et 23 octobre prochain, est perçu pour de nombreux observateurs politiques comme celui de tous les dangers. Les détracteurs du parti présidentiel annoncent même un tsunami au sein du parti présidentiel. Pour le 3ème vice-président du RPM Bakary Koniba Traoré, affectueusement appelé ‘’Bakary pionnier’’, cela n’arrivera jamais. Car selon lui, les tisserands transcenderont tous les clivages.

« Le congrès du Rassemblement pour le Mali (Rpm) n’est pas celui de tous les dangers… les gens doivent le savoir…et le RPM transcendera tous les clivages… ». Voilà la réponse du 3ème vice-président du RPM, Bakary Koniba Traoré, aux détracteurs du parti présidentiel lors de la cérémonie d’ouverture du 3ème congrès ordinaire de l’Union des jeunes du Rpm tenu le week-end dernier. Les détracteurs du parti pensent que le congrès du Rpm prévu les 22 et 23 de ce mois d’octobre enterrera définitivement les tisserands.

Pour le doyen Bakary Pionnier, au-delà des querelles internes, il existe une union autour des tisserands.

« Les dirigeants du Rpm savent qu’ils doivent relever les défis avec honneur et grandeur », a-t-il laissé entendre. Avant d’indiquer qu’au RPM, la politique est perçue comme donner du sens au vivre ensemble.

Conscient, en tout cas, que le parti présidentiel traverse en ces moments certains problèmes internes, le 3ème vice-président du RPM a tenu à rassurer la jeunesse : « mon combat politique m’a enseigné que les jeunes sont la relève et j’ai confiance en la jeunesse RPM. Le congrès du BN-RPM se tiendra sans tension et sans déchirure. Il se tiendra dans le calme et dans l’union pour l’intérêt du parti».

Les tisserands réussiront-ils à déjouer les pronostics ? En tout cas, pour le doyen Bakary Konimba Traoré la réponse est oui. Il va plus loin : « les tisserands surprendront… ».

Une surprise qui semble déjà commencer avec les élections communales où des tendances opposées du parti présidentiel dans certaines localités du pays comme Gao, ont enterré la hache de guerre.

 

                             Aliou Touré

 

3ème Congrès Uj-Rpm : Bakary pionnier ravit la vedette

Physiquement affecté par une maladie qui l’a conduit ces dernières années notamment au Maroc, en Tunisie, en France et à Cuba  pour recevoir des  traitements médicaux, l’ancien ministre et 3è vice-président du Rassemblement pour le Mali Bakary Koniba Traoré a ravi la vedette lors de la cérémonie d’ouverture des travaux du 3ème congrès ordinaire de l’Union de la jeunesse du Rassemblement pour le Mali (Uj-Rpm). Arrivé dans un fauteuil roulant et installé au présidium aux côtés du président par intérim du parti, Boulkassoum Haidara, Bakary pionnier fidèle à lui-même a emballé l’assistance. Chacune de ses phrases prononcées étaient accompagnées par des applaudissements nourris.

Après son limogeage au poste du DG du Cicb, première apparition publique de Paul Ismaël Boro

« On ne l’avait plus revu et on le croyait en prison et le revoilà au présidium », s’interroge un travailleur militant Rpm du Centre International des Conférences de Bamako (Cicb) qui faisait allusion à l’ancien Directeur Général du CICB, Paul Isamel Boro. C’était  lors de la cérémonie d’ouverture des travaux du 3ème congrès de l’Union de la jeunesse du Rassemblement pour le Mali (Uj-Rpm).

En effet, l’ex-Dg du Cicb et non moins  2ème vice-président de l’Uj-Rpm, Paul Ismaël Boro a été rélvé le 4 août dernier de ses fonctions. Il serait au centre de malversations financières pour avoir fait passer des marchés concernant trois groupes électrogènes pour la division technique du CICB d’une valeur de plusieurs centaines de millions de FCFA dans le cadre du Sommet Afrique/France.

Depuis ce moment (c’est-à-dire le mois d’août) Paul Ismaël Boro avait disparu dans la circulation.

Timbiné tire à boulets rouges sur les députés « migrateurs » :

«Ces comportements étranges, qualifiés de douteux, n’honorent pas leurs auteurs … »

Le 3ème congrès de l’Union de la jeunesse du Rassemblement pour le Mali (Uj-Rpm) s’est tenu à un moment où le parti enregistre le départ de quatre (04) députés à l’Adp-Maliba. Il s’agit des députés Bakary Diarra, élu à Sikasso, Soïba Coulibaly, élu à Kati, Pr Kalilou Ouattara, élu en commune III et Mamadou Doumbia (ancien colistier du fils du Président de la République) élu en commune II. Abordant ces départs, le président de la jeunesse Rpm et non moins président du groupe parlementaire RPM, Moussa Timbiné ne fait pas dans la dentelle. « Nous sommes étonnés et surpris du comportement inqualifiable de certains députés qui ont pris sur eux de migrer vers d’autres horizons politiques… », a-t-il laissé entendre. Avant d’ajouter : « L’attitude de nos camarades de lutte qui abandonnent si légèrement leurs convictions de tous les jours pour poursuivre des intérêts éphémères. Ces comportements étranges, qualifiés de douteux par les observateurs n’honorent pas leurs auteurs, qui tournent le dos à nos valeurs traditionnelles et à celles du RPM qui leur a tout donné. ». En attendant que l’histoire n’étale la vérité au grand jour, poursuit-il, le RPM continue sa marche avec tous ceux qui pensent au Mali et aux Maliens. Et Timbiné de rassurer que « rien n’est en cause aujourd’hui ni au sein du Rassemblement pour le Mali, ni au sein de la Coalition des partis politiques qui soutiennent les efforts du président Ibrahim Boubacar Kéita à l’Assemblée Nationale. »

Rassemblées par Aliou Touré


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here