Cour constitutionnelle : Les avantages d’une ouverture sur le monde

Une séance de travail et de prise de contact a regroupé, mardi dernier, les membres de la Cour constitutionnelle, sous la direction de la présidente de l’institution, Mme Manassa Danioko, et une délégation du Programme régional Afrique de l’ouest et Asie de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA), dirigé par le Pr. Adebayo Olukoshi. Au menu des échanges, l’examen des possibilités de partenariat entre les deux institutions. L’ouverture des travaux s’est déroulée dans la salle de réunion de l’institution, en présence de toutes les structures impliquées dans l’organisation des élections dans notre pays, à commencer par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, représenté par le ministre Mohamed Ag Elrlaf. On notait aussi la présence des représentants de la présidence de la République et de la Primature, du président de la Commission nationale électorale indépendante (CENI) et du vice-délégué général aux élections.

La présidente de la Cour constitutionnelle, Mme Manassa Danioko, a expliqué que son institution ambitionne en ce moment d’aller au contact du monde pour se frotter aux autres expériences pour un enrichissement mutuel. Elle a rappelé que les magistrats ne connaissent que l’analyse des dossiers pour rendre des jugements. C’est pourquoi à la Cour constitutionnelle, la décision a été prise de sortir de la routine. Cette ouverture était d’autant plus nécessaire que dans son rôle de régulation des fonctions des pouvoirs publics, la Cour constitutionnelle a une fonction de transmission, d’éducation civique, de formation du citoyen. «Ce qui ne peut se faire qu’en nouant des contacts, en s’ouvrant au monde pour savoir comment les autres Cours fonctionnent», a expliqué la présidente de la Cour constitutionnelle.

Le directeur du Programme régional Afrique de l’ouest et Asie de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA), Pr. Adebayo Olukoshi, a réaffirmé l’engagement de  l’organisation à se tenir aux côtés de notre pays en cette période de sortie de crise. Il a également assuré le Mali  de la disponibilité de l’IDEA à accompagner le processus de révision constitutionnelle en cours.

Rappelons que l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA) est une organisation intergouvernementale dont la mission est de soutenir la démocratie durable dans le monde. Il a pour objectif de favoriser le renforcement des institutions et le processus démocratique. C’est la seule organisation intergouvernementale ayant pour unique mandat de soutenir la démocratie. Son ambition est d’être le premier acteur mondial dans le partage de connaissances et d’expériences comparatives favorisant la démocratie.

A. O. Diallo


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here