Halte à la propagande : la Russie n’a pas les moyens d’une guerre avec l’occident !

Ces derniers temps, les réseaux sociaux sont inondés d'articles vantant les moyens militaires de la Russie et annonçant une troisème guerre mondiale. La Russie a-t-elle vraiment les moyens d'une nouvelle guerre froide ou, pis, d'une guerre ouverte avec l'Occident ? Je réponds que non. Pour les raisons suivantes :
1- La Guerre froide, qui a opposé l'Union soviétique (URSS) et ses alliés communistes du Bloc de l'Est au camp capitaliste dirigé par les États-Unis, a duré de 1946 a 1990. Elle s'est terminée par la défaite des premiers alors qu'ils étaient, sur tous les plans, infiniment plus puissants que l'actuelle Russie.
2- Bien que la Russie ait hérité de l'immense arsenal militaire et nucléaire de l'URSS, elle ne saurait se mesurer militairement aux États-Unis et à leurs alliés. En effet, une guerre moderne, froide ou chaude, ne se gagne pas seulement par les armes; elle se gagne surtout par la force économique et technologique nécessaire à la conduite et à l'entretien des troupes. D'ailleurs, l'URSS a perdu la guerre froide à cause de son infériorité économique face aux États-Unis. Or, aujourd'hui, la Russie n'est que la 10ème puissance économique du monde (l'URSS était 2ème !); elle est devancée par 9 pays appartenant tous au bloc américain, à l'exception de la Chine. La Russie ne saurait donc tenir sur la durée une guerre froide contre des adversaires si puissants qui, depuis 70 ans, ont appris à conjuguer leurs moyens humains, techniques, militaires et financiers.
3- Le traité de Varsovie, qui regroupait l'URSS et ses amis, a disparu alors que l'OTAN, cette alliance militaire qui regroupe les États-Unis et leurs alliés, n'a cessé de se renforcer, allant jusqu'à intégrer d'anciennes possessions soviétiques comme les pays baltes et l'Allemagne de l'Est;
4- Profitant de la disparition de l'URSS, l'Occident a alourdi sa mainmise économique, diplomatique et culturelle sur le reste du monde. Regardez autour de vous : combien de pays communistes voyez- vous ? Combien d'entre vous préféreraient séjourner à Moscou qu'à New York ? Combien préféreraient une Lada russe à une Toyota Prado japonaise ? Votre pays vit-il des subsides du FMI et de la Banque Mondiale ou des bons du trésor russe ? Les films, chansons, lois et programmes scolaires présents dans votre pays sont-ils inspirés de l'Occident ou de la Russie ?
5- Vanter l'arsenal nucléaire russe n'a aucun sens puisque cet arsenal est inutilisable: une guerre nucléaire russo- américaine équivaudrait tout bonnement à la fin du monde et relève, pour cette raison, de la science-fiction.
5- Je comprends et respecte la volonté du président russe, Vladimir Poutine, de maintenir son pays dans le cercle des nations écoutées; je salue aussi son patriotisme, son refus du suivisme et son combat quotidien pour un monde multipolaire. Mais cet ex-seigneur du KGB est assez intelligent pour mesurer ses limites : la Russie conserve une forte capacité de nuisance diplomatique et militaire (ses exploits en Crimée et en Syrie en font foi); mais elle elle n'a pas la force d'un conflit réel avec l'Occident.
Et tout le reste est propagande !
Analyse de Maitre Cheick Oumar Konaré

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here