Assemblée Nationale : Isaac la ‘’Gaffe’’

81

Cascades de couacs, de marchés frauduleux octroyés, de démissions de députés de la majorité font le quotidien de l’Assemblée nationale sous la présidence de Saint Isaac. Et tous les moyens sont bons pour tenir la presse loin de la réalité place de la République. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de vous conduire dans la cour du roi Petaud sous les tropiques.
Quand des incultes se retrouvent à la tête des institutions cela donne forcément le musellement de la presse. Depuis son arrivée à la tête de la représentation nationale, le président par accident de l’Assemblée nationale, l’honorable récemment devenu "El hadj" qualificatif qu’il ironise d’ailleurs, Issiaka Sidibé n’a cessé d’avoir du mal à contenir sa répulsion de la presse.
Pendant que des présidents de Parlement comme Guillaume Soro de la Côte d’Ivoire voyagent avec une équipe de plus de huit journalistes, aucun journaliste malien, pas même le chargé de communication de l’institution, n’a jamais été associé aux nombreux déplacements de Ladji Issiaka.
Selon des sources le nouvel El hadj aurait peur que les journalistes ne mettent leur nez dans ses affaires douteuses et sa belle compagnie, planifiés soigneusement par une dame qui le devancerais partout où il doit se rendre. Souvent ce sont des images prises par téléphones ou négociées auprès de télévisions étrangères qui sont envoyées à l’ORTM pour diffusion.
Cause de la démission de députés RPM
La gestion du perchoir par Issiaka Sidibé a longtemps été décriée par un certain nombre de députés. On lui reproche de vouloir gérer les affaires à sa guise et de ne pas prendre en compte les préoccupations des siens. D’aucuns pensent que l’Assemblée nationale est l’institution de la République qui souffre le plus au Mali. Un des grands problèmes récents était celui de la fontaine.
Cette source qui sert d’eau de boisson ne serait pas dans des conditions hygiéniques, ce qui aurait causé la maladie d’un certain nombre de députés. Il y a quelques mois, des députés mécontents du comportement d’El hadj Sidibé avaient créé une sorte de tension au sein de l’hémicycle. Les élus s’étaient réunis à huis-clos contre les pratiques de l’honorable Sidibé. Ces derniers reprocheraient à El hadj d’avoir passé des marchés publics extrabudgétaires.
Autre coup de tonnerre à l’Assemblée nationale, le départ spectaculaire de certains députés de la majorité. Même si du côté de la majorité, on estime que le départ de ces députés est dû à l’octroi de la faramineuse somme de 50 millions de F CFA, une autre source avoue sans ambages que c’est le comportement du président de l’Assemblée nationale qui aurait poussé les députés à aller voir ailleurs. Son comportement et sa méconnaissance des textes de l’Assemblée ne laissent personne indifférent et créent la division chez le Tisserand.
Un député RPM plante la banderille : "Avec Issiaka Sidibé, c’est la division au sein du RPM. On avait l’habitude de voir des élus quitter l’opposition pour le parti au pouvoir, mais sous Issiaka Sidibé, c’est le contraire qui se passe. Et je donne ma tête à couper que c’est le comportement de Issiaka qui est à la base de tout cela".
Il faut rappeler qu’Issiaka a été élu à la suite d’une élection qui l’opposait à Oumar Mariko du parti SADI. Issiaka avait remporté avec 115 voix contre 11 voix pour Mariko.
A. D.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here