CAN 2017 : ALAIN GIRESSE place la barre très haut

Le Mali ira au Gabon pour remporter le trophée : voilà la déclaration faite par le sélectionneur national après le tirage au sort des poules de la CAN, mercredi au stade de l’Amitié de Libreville
Les groupes de la phase finale de la CAN, Gabon 2017, sont connus et les 16 pays qualifiés savent désormais ce qui les attend du 14 janvier au 5 février prochain. Logée dans le groupe D, l’Equipe du Mali (EDM) aura fort à faire face à l’Egypte, au Ghana et à l’Ouganda. En tout cas, le capitaine Yacouba Sylla et ses coéquipiers ont hérité d’une groupe homogène, avec d’un côté le Ghana, finaliste de la précédente édition de la CAN et quatre fois vainqueur du tournoi, et de l’autre, le recordman de la CAN, l’Egypte (7 sacres). Sans compter l’Ouganda qui retrouve la phase après 38 longues années de disette. Les Ougandais se sont qualifiés en tant que meilleurs deuxièmes avec le Togo. La dernière CAN des Cranes (surnom de la sélection ougandaise) remonte à celle de 1978, année où ils furent battus en finale par le Ghana, à Accra. Auparavant ils avaient participé à quatre CAN en 1962, 1968, 1974 et 1976.
L’Egypte, vainqueur des trois CAN consécutives (2006, 2008, 2010), fait également son grand retour après trois absences consécutives en 2012, 2013 et 2015. Pour le sélectionneur des Aigles, Alain Giresse, le groupe du Mali est relevé mais le technicien estime que l’EDM n’est pas mal lotie. «C’est un groupe sévère, relevé d’un niveau de phase finale avec deux très bonnes équipes que sont le Ghana et l’Egypte comme adversaires. Ces deux équipes ont deux styles de jeu différents. L’Egypte avec un style de jeu beaucoup plus posé. Le Ghana est techniquement bon aussi avec un football athlétique. L’équipe ghanéenne a beaucoup progressé depuis notre match de classement en 2012 avec sa place de vice-champion d’Afrique en 2015. Avec les poules comme celles du Sénégal, de l’Algérie ou encore du Maroc, de la Côte d’Ivoire on ne peut pas dire qu’on a été mal lotis», a déclaré le Français sur le site Footmali.com.
Sur le même site, Giresse ajoute : «Au regard du retour de l’Ouganda après environ 40 ans, on peut dire que c’est le petit poucet du groupe, mais compte tenu de ses performances durant les éliminatoires ce n’est pas une équipe qui donne l’impression de venir faire de la figuration au Gabon. Nous de notre côté, on ne va pas se fixer une barrière en disant : bon on sort de la poule et ça y est c’est ok. Non, on va aller le plus loin possible. Le plus loin possible c’est aller chercher le trophée».
Le calendrier du groupe D, basé à Port-Gentil, est un peu défavorable aux Aigles. Les hommes d’Alain Giresse entrent en lice le mardi 17 janvier contre l’Egypte. C’est déjà une finale pour les nôtres dans laquelle la défaite est interdite. Ensuite, l’EDM affrontera le Ghana, le samedi 21 janvier. Comme en 2012 et en 2013, les deux équipes se sont affrontées lors de la 2ème journée de la phase de poule et le Mali a toujours mordu la poussière devant les Ghanéens (2-0 en 2012) et (1-0 en 2013). Les nôtres boucleront la phase de groupe contre l’Ouganda, le mardi 25 janvier, à Oyem.
Pour sa première participation à la CAN, la Guinée Bissau aura l’honneur d’ouvrir le bal contre le Gabon, le 14 janvier au stade de l’Amitié de Libreville. Les deux pays composent la poule A, en compagnie du Cameroun et du Burkina Faso. Cette poule semble abordable pour le pays hôte. Derrière le Cameroun sans doute un peu favori, les Panthères ont leur carte à jouer face au Burkina Faso et au petit nouveau, la Guinée Bissau. Lors de la précédente CAN en Guinée Equatoriale, les Panthères et les Etalons étaient dans la même poule et leur choc avait tourné à l’avantage des Gabonais (2-0) mais les deux sélections étaient restées à quai.
La poule B marque les retrouvailles entre l’Algérie et le Sénégal, déjà placés dans le même groupe il y a deux ans avec une sortie prématurée des Lions de la Teranga, et aussi le derby du Maghreb entre les Fennecs et les Aigles de Carthage. Pour son grand retour à la CAN, le Zimbabwe va avoir du mal à sortir de ce groupe qui sera basé à Franceville.
La championne d’Afrique en titre, la Côte d’Ivoire n’a pas été épargnée dans la poule C puisqu’elle retrouvera notamment le Maroc, qui est déjà son adversaire en éliminatoires du Mondial 2018 et qui a été le premier pays à valider son billet pour la CAN. Les Eléphants en découdront aussi avec la RD Congo qu’ils ont éliminée en demi-finale il y a deux ans. Pas de répit dans ce groupe qui évoluera à Oyem puisque le Togo, qualifié parmi les meilleurs deuxièmes, fera office d’outsider pas si petit que ça.
M. DIABY
LE PROGRAMME DU GROUPE D

17 janvier à Port-Gentil
Ghana-Ouganda
Mali-Égypte

21 janvier à Port-Gentil
Ghana-Mali
Égypte-Ouganda

25 janvier à Oyem
Ouganda-Mali
A Port-Gentil
Égypte-Ghana

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here