Direction Nationale du Commerce et de la Concurrence (DNCC) : Les efforts de Modibo Keita embrumés par la grogne syndicale !

Le comité syndical de la Direction Nationale du Commerce et de la Concurrence s’apprête à lancer une grève de 48 heures pour non satisfaction de plusieurs points de revendication. Pendant ce temps, de nombreuses réformes sont en cours, sous la houlette du directeur Modibo Keita dans le but d’améliorer les conditions de vie et de travail des travailleurs.

En effet, au moment où les travailleurs de la DNCC s’apprêtent à aller en grève, le directeur national du Commerce et de la Concurrence Modibo Keita annonce en même temps que de nombreuses reformes sont en cours pour améliorer les conditions de vie et de travail des travailleurs. Poussant certains à se demander si cettegrève a sa raison d’être en ce moment.
En effet, selon Modibo Keita, des reformes sont en cours depuis 2012 et se poursuivront. Elles concernent plusieurs secteurs.

Parlant des équipements et des infrastructures, Modibo Keita a expliqué qu’avec l’appui de ses partenaires, il a mis en place des infrastructures et équipements qui sont entre autres, la dotation du service central de même que régional en matériels de bureau et équipements informatiques dont le constat a été fait par la commission de suivi et d’évaluation.
Aussi, il y’a eu l’installation d’un nouveau système informatique dénommé ‘’Système Intégré de Gestion des Opérations du Commerce Extérieur’’ (SYGOCE), interconnecté au réseau de la Direction Nationale des Douaneset aux directions régionales du Commerce et de la Concurrence.

S’y ajoutent la construction et l’équipement du laboratoire de la métrologie qui sera d’ailleurs inauguré le lundi 24 octobre, la réhabilitation du centre informatique et sa dotation en deux serveurs de dernière génération, l’entretien et le badigeonnage des locaux de la DNCC, l’équipement du centre de référence de l’OMC en vue d’assurer la formation à distance des cadres et l’information sur les activités de l’OMC.

Pour le renforcement de la mobilité des agents, Modibo Keita expliquera que depuis 2013, la DNCC a reçu plusieurs matériels roulants tels que 21 motos dont 6 DT et 15 Djakarta en 2013, 5 motos Djakarta en 2014, 3 véhicules 4x4 double cabines en 2015 et 1 véhicule 4x4 double cabines et 35 motos Djakarta et Sanili. En plus de ces acquisitions, dit-il, le parc existant composé de 11 véhicules a fait l’objet d’entretien régulier dans la limite des contraintes budgétaires.

S’agissant du renforcement des capacités du personnel, Modibo Keita a indiqué qu’en matière de formation, les agents de la DNCC ont bénéficié du programme de renforcement des capacités de la Chinequi concerne en moyenne 10 agents par an, du programme d’assistance technique de l’OMC qui compte une vingtaine de cadres formés en moyenne, du programme Master II en arbitrage et commerce international cofinancé par l’OMC et l’OIF en partenariat avec l’université de Bamako que 12 auditeurs du service suivent d’ailleurs en ce moment. Mais aussi, du programme de formation de BIVAC, du programme de formation de l’UEMOA concernant les cadres chargés de la concurrence.
A en croire le directeur national du Commerce et de la Concurrence, les perspectives sont aussi bonnes pour la DNCC

« Il y’aura bientôt, la construction de l’hôtel du Commerce sur le site actuel de la DNCC, la mise en œuvre du manuel de procédure de la DNCC, l’implémentation des textes sur la concurrence et la protection du consommateur, la poursuite de la recherche de financement de la dotation conséquente du service en matériels et mobiliers du bureau, la recherche de financement pour la création du guichet unique du commerce extérieur et la mise en niveau du SYGOCE, l’élaboration de l’avant-projet de l’informatisation des attestations d’importation des véhicules pour particuliers », a-t-il annoncé.

Avant d’ajouter la prochaine érection de la DNCC en Direction Générale, la création de l’Agence de la Métrologie, l’adoption d’un statut particulier et d’un plan de carrière dont les avant-projets sont toujours attendus de la part de la section syndicale, l’interconnexion du système SYGOCE avec les banques, les compagnes d’assurance, la DGI, la DNTTMF et d’autres services, entre autres.
Partant bientôt à la retraite, Modibo Keita dira qu’il est un fruit de la DNCC car il y a passé presque tout son temps à œuvrer pour la réussite de cette boite. Selon lui, s’il y’a quelqu’un qui doit bénéficier des avantages et commodités, c’est bien l’ensemble du personnel y compris les membres du syndicat.

Moussa S. Diaby (Stagiaire)

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here