Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion : Les handicapés visuels et auditifs reçoivent des outils spécialisés sur le VIH/SIDA

Selon un constat, les personnes handicapées présentent un risque d’infection au VIH égal ou supérieur à celui des personnes non handicapées. Certaines conditions comme la déficience elle-même, la limitation des activités et de la restriction de la participation aux différentes stratégies nationales est sans doute à l’origine de l’infection du VIH chez les personnes handicapées, singulièrement chez les handicapés visuels et auditifs. Estimées à plus de deux millions de personnes de la population malienne, les personnes handicapées figurent parmi les populations courant le risque le plus élevé au VIH en raison de leur difficulté d’accès aux services d’information et d’éducation.

Fort de ce constat et dans le cadre des activités de la semaine thématique des « personnes handicapées » de la 22ème édition du mois de la solidarité, le Ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire a procédé à la remise d’outils spécialisés contre le VIH/SIDA à l’Union Malienne des Aveugles (UMAV) et à l’Association Malienne des Sourds (AMASOURD)en vued’une émergence des personnes handicapées visuelles et auditives mieux formées en matière de VIH.

C’est donc dire que notre pays est à la pointe des innovations par la fourniture des services sociaux accessibles aux personnes handicapées, exigé par la convention internationale relative aux Droits des personnes handicapées.
La cérémonie de remise de ces outils a eu lieu le mardi 18 octobre dernier à la Maison des Ainés sous la présidence de la représentante du ministre en charge de la Solidarité, la conseillère technique Kouyaté Fanta Kamissoko, en présence du parrain de la semaine Ibrahim Kontao, du président de la FEMAPH Moctar Bah, du secrétaire exécutif du HCNLS, MalickSène, entre autres.

Elaborés par la cellule sectorielle VIH/Sida du Ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire avec l’appui technique de la FEMAPH, les matériels offerts à l’UMAV et l’AMASOURD constituent des outils d’information et de sensibilisation sur le VIH transcrits en documents braille, d’audio-visuel et en cassette-audio à l’intention des personnes handicapées visuelles et auditives.
La remise de ces outils spécialisés sur le VIH/Sida aux deux associationsfaitières membres de la FEMAPH doit constituer un élément déclencheur pour mieux faire comprendreque la promotion du braille et du langage de signes peut contribuer à la prise en compte de la gestion et de l’inclusion du handicap dans la réponse nationale au VIH/Sida.
Le président de la FEMAPH a salué l’initiative qui, selon lui, mettra le Mali en bonne position en matière d’application de la convention internationale relative aux Droits des personnes handicapées qui sont souvent exclues des politiques d’IEC.

La représentante du ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, quant à elle, dira que la production des outils spécialisés sur le VIH à l’intention des personnes handicapées s’inscrit dans une dynamique nationale d’inclusion et de prévention de ces personnes contre le VIH.
Selon le conseiller technique du ministre en charge de la Solidarité,l’inclusion du handicap dans la réponse nationale suppose, entre autres, l’adaptation des messages par leur transcription en brailles ou en gros caractère pour les personnes handicapées visuelles, la transcription en langage de signes pour les personnes handicapées auditives et la formation des prestataires sur les besoins liés au handicap afin d’offrir des services adaptés aux personnes handicapées sensorielles, intellectuelles, mentales et physiques.

Daniel KOURIBA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here