Dr. Boulkassoum Haidara, au congrès du RPM : “La défection des quatre députés est un non-événement”

La démission de l’honorable Kalilou Ouattara et ses camarades à la majorité amuse toujours la galerie au parti présidentiel, le Rassemblement pour le Mali (RPM).

A l’ouverture du 4è congrès du Rassemblement pour le Mali (RPM), le samedi 22 octobre 2016 au Palais de la culture, le président par intérim, Dr. Boulkassoum Haïdara, a attiré l’attention de l’opinion sur la position du parti sur la défection de quatre parlementaires. “Ce départ est un non-événement”, a-t-il balayé d’un revers de la main.

Selon le président par intérim, le congrès, qui se tient quelques semaines après le départ de ses rangs de quatre députés qui ont regagné les bancs de l’opposition, se veut fédérateur, de bilan, de point de convergence pour un nouveau départ. “L’unité du parti sera donc au centre des débats”, a affirmé Dr. Haïdara.

“Les tisserands se renforcent autour des acquis exponentiels du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita. La cohésion sociale qui était sérieusement menacée en 2013 est plus que jamais renforcée par la signature de l’accord pour la paix et réconciliation issu du Processus d’Alger. L’armée est dans une position de force, grâce à l’adoption de la Loi d’orientation et de programmation militaire. Les chantiers de développement sont lancés partout. Les Maliens doivent soutenir ces actions au lieu de s’adonner à des spectacles désolants…”

Statutaire, les travaux du 4e congrès ordinaire du Rassemblement pour le Mali (RPM), le parti au pouvoir ont été lancés samedi 22 octobre à Bamako. Depuis trois ans, cette réunion annuelle prévue par les textes du parti ne s’était pas tenue.

Il s’agissait pour les délégués venus du Mali et de l’extérieur de procéder à la relecture des textes et règlements du parti après 15 ans, l’élection du successeur du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita à la tête du parti…

Bréhima Sogoba

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here