Mois de la solidarité : La Fondation Orange Mali fait des dons d’une valeur de 116 Millions de FCFA

L’esplanade du Palais des sports de Bamako a accueilli vendredi dernier, les activités de la Journée de solidarité de la Fondation Orange Mali. L’événement s’est déroulé sous la présidence du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadoun Konaté en présence de plusieurs de ses collègues du gouvernement et du directeur général de la société Orange Mali, Alassane Dienne. Une foule de bénéficiaires et de spectateurs a pris part à cette fête de la solidarité.
L’édition de cette année était symbolique, car, elle marquait le 10è anniversaire de la Fondation Orange. Une décennie d’engagement au cours de laquelle de nombreuses actions ont été menées en faveur des populations vulnérables dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la culture.
A l’instar des autres années, la Fondation Orange Mali a fait des dons importants en nature au profit des structures sanitaires, associations de femmes, centres d’encadrement de l’enfance et des personnes handicapées, d’une valeur de 116 millions de Fcfa. Le lot est constitué de matériels médicaux, de denrées alimentaires, de moustiquaires imprégnées, de kits scolaires, de moulins multifonctionnels, de kits de maraîchage, de vêtements et de motos tricycles pour des personnes handicapées.
Cette journée de solidarité fut l’occasion de présenter les projets innovants d’éducation numérique en partenariat avec le ministère de l’Education nationale et celui de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, au profit des élèves et des femmes.
En 2016, la Fondation Orange Mali a réalisé plusieurs grands projets touchant un maximum de bénéficiaires, dans ses différents domaines d’intervention. On note, à cet effet, la réalisation de 2 nouveaux « villages Orange » à Binatomabougou, dans le cercle de Markala, en 4è région, et à Fignan dans la région de Koulikoro. « Un village Orange », c’est une école, un point d’eau et un centre de santé, réalisés au même endroit. Aussi, un Centre d’accueil et d’hébergement des femmes victimes de fistule a été construit à Sikasso.
La Fondation Orange Mali a également à son actif l’équipement en matériels médicaux de l’infirmerie de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako, l’organisation d’une caravane de consultations et d’opérations ophtalmologiques gratuites en faveur des personnes âgées et des jeunes dans les localités de Douentza, Nioro du Sahel, Bafoulabé et Bamako. La Fondation Orange Mali a appuyé aussi le programme de l’ONG Handicap International sur la prévention du handicap des enfants de moins de 6 ans à Sikasso et dans le district de Bamako.
D’autres actions ont porté sur la lutte contre les maladies endémiques (paludisme, diabète, VIH/sida, etc.). Des dons de médicaments essentiels ont été faits à l’AMALDEME et au Centre pénitentiaire des femmes et mineurs de Bollé. Un projet d’adduction d’eau pour zones enclavées a été réalisé dans la région de Kayes et trois salles multimédias y ont été construites et entièrement équipées.
« La solidarité est la raison d’être de notre Fondation », a déclaré Alassane Dienne. En effet, la mis en place d’une politique de mécénat sous le statut d’une fondation d’entreprise a été réalisé à Orange Mali en 2006. L’idée est née de la volonté des actionnaires et du personnel de la société pour participer, de manière structurée et pérenne, à l’œuvre qui consiste à se préoccuper de son environnement immédiat.
Depuis 2006, la mission de la Fondation est de participer auprès de l’Etat, des partenaires publics et privés, à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, a ajouté le patron d’Orange Mali. Selon lui, il s’agit d’affirmer l’implication citoyenne de son entreprise auprès des populations et des pouvoirs publics, autour de projets qui visent le développement humain et l’exercice de sa mission de responsabilité sociale d’entreprise autour de causes et valeurs humanitaires communes.
Le ministre Konaté est revenu sur l’esprit du mois de la solidarité, initié en 1995, et dont l’objectif est de faire de la solidarité, une fête, témoin de l’humanisme et de l’expression de la culture sahélienne de solidarité. Il s’agit pour lui, de transformer le désespoir en joie de vivre et de montrer que la solidarité est la force la plus grande qui exprime l’humanité. Tout en saluant les actions de la Fondation Orange, le ministre Konaté a invité les acteurs intervenant dans l’humanitaire, à se préoccuper de la solidarité et à renforcer la chaîne.
C. A. DIA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here