Racine Seydou Thiam du CAP : «Le Président Ibrahim Boubacar Kéita est un honneur et une chance historique pour l’an 2018, celui d’un nouveau départ»

Intervenant à la tribune du 4ième congrès du RMP au nom du cap, Racine Thiam  a salué le courage et la bravoure des militants du parti présidentiel, face aux défis auxquels ils ont souvent confrontés. «Le président IBK est honneur et une chance historique que vous devez garder pour l’an 2018, celui d’un nouveau départ » a lancé M. Thiam.

Prenant la parole au nom de la plateforme convergence d’actions pour le peuple (cap), Racine seydou Thiam a d’abord témoigné l’admiration de son parti aux militants du parti présidentiel.

Aux dire de M. Thiam, le RPM est quotidiennement un « parti de défis, un parti qui fait des miracles ».

 « A votre création, il y a 15 ans, on disait que c’est un parti qui ne va pas faire long feu, mais aujourd’hui, vous avez fait long feu, vous fêtez votre quinzième anniversaire. Vous avez relevé ce défi-là », s’est-il réjoui.

A ce défi, celui qui fait la fierté du président de la République de par son ingéniosité à rendre plus visible les actions du chef de l’Etat, ajouté le défi relevé relativement à la débandade annoncée au lendemain de la défaite en 2002 du RMP.

«On a dit que c’est la grande débandade, il n’y aurait plus personne », a rappelé Racine Thiam qui a félicité les militants du RMP pour leur détermination et abnégation dans l’accompagnement du président Ibrahim Boubacar Keita jusqu’à la magistrature suprême.

L’énième défi relevé par le RMP, en croire le représentant du cap, c’est la tenue de ce 4ième congrès, contrairement aux prédictions des détracteurs du parti, à la prise du pouvoir par le président IBK.

«D’aucuns vous ont dit que le RMP allait se disloquer, que vous n’allez pas pouvoir vous rendre à un congrès.  Voilà que nous y sommes aujourd’hui. C’est un défi que vous avez relevé », s’en est félicité le Directeur de la cellule de communication de la présidence.

Pour racine Thiam, il reste deux grands défis à relever : Celui de «sortir unis du congrès et d’être prêts pour accompagner le chef de l’Etat.

« L’autre grand défi qui reste à relever et qui est de grande taille, et nous en sommes sûrs, est que dans un an et quelques mois, nous puissions remporter la bataille de 2018 », c’est-à-dire renouveler la confiance en le président de la république pour un nouveau quinquennat.

« Le président Ibrahim Boubacar Keïta a été le président le plus attaqué, le plus souvent trop sur sa personne. Mais nous ne reconnaissons pas cela, c’est écrit, c’est son destin, c’est sa destinée d’être toujours attaqué. C’est aussi sa destinée de traverser toute cette adversité pour amener le Mali là où on n’a pas pensé, c’est-à-dire vers la prospérité, le développement pour l’ensemble du peuple malien », a déclaré le président du CAP.

Aux dires de RACINE Thiam, les attaques vont continuer, mais si le RMP reste uni, il a estimé qu’avec la majorité, ils vont relever ce défi. 

« Pour vous au RMP, vous avez rendez-vous avec l’histoire, la plus haute que vous devez regarder avec détermination. Marchez vers l’histoire parce que vous avez la chance d’avoir un homme exceptionnel comme votre camarade, son excellence Ibrahim Boubacar Keita. Ce n’est pas donné à tout le monde de l’avoir. Le président Ibrahim Boubacar Keita est un honneur et une chance historique que vous devez garder pour l’an 2018, celui d’un nouveau départ », a lancé.

Cyril Adohoun


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here