Conseil d’administration de l’institut national de prévoyance sociale : Les objectifs financiers du service ont été atteints

L’institut national de prévoyance sociale (Inps) a tenu en son sein le lundi 24 octobre 2016, la 82ème session ordinaire de son conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le président du conseil d’administration, Yacouba Katilé, en présence du directeur général de l’Inps, Bréhima Noumoussa Diallo et des administrateurs.

Au plan des finances, les objectifs que l'Institut s'est assignés ont été atteints. Les encaissements de cotisations de l'année 2015 se sont élevés à 115.751.000.000 FCFA contre une prévision de 104.953.500.000F, soit un taux de réalisation de 110,46%. L'état d'exécution des dépenses budgétaires est de 89 763 817 625, sur une prévision rectifiée de 108 677 419 198 FCFA, soit un taux de réalisation de 82%.

« La présente session ordinaire du conseil d'administration de l'INPS est essentiellement consacrée à l'examen et l'adoption du rapport d'activités 2015 mais aussi à celui des Etats Financiers de l'exercice 2014 de l'Institut National de Prévoyance Sociale », c’est en ces termes que le président du conseil d’administration de l’INPS, Yacouba Katilé a commencé son allocution.

Avant d’ajouter que les activités majeures programmées et réalisées en 2015 ont porté essentiellement sur la mise en œuvre du programme de restructuration des services de l'INPS ; la déconcentration des activités de liquidation et de paiement des droits (pensions et prestations familiales) ; la mise en œuvre du programme de développement informatique (PDI) ; la poursuite de la mise en œuvre de l'Assurance Maladie Obligatoire (AMO), la poursuite du programme de gestion des comptes individuels ; les campagnes d'information et de sensibilisation des usagers, avec un accent particulier sur la promotion de l'Assurance Volontaire et l'AMO, l'organisation avec la CANAM des journées d'information et d'échange.

Selon le PCA, l'année 2015 a aussi été marquée par l'opérationnalisation des nouvelles agences secondaires, les augmentations du taux des allocations familiales, du Salaire Minimum Inter Professionnel Garantie(SMIG) et de 5% des pensions servies ; l'externalisation du volet saisie des comptes individuels des assurés ; la participation au développement économique et social du pays à travers la souscription au capital de la nouvelle Banque Malienne de Solidarité, des souscriptions aux bons du trésor malien et le financement des travaux du centre d'hémodialyse de l'hôpital de Sikasso dont l'inauguration aura lieu au cours de ce mois de la solidarité.

« Au plan des finances, les objectifs que l'Institut s'est assignés ont été atteints. Les encaissements de cotisations de l'année 2015 se sont élevés à 115.751.000.000 FCFA contre une prévision de 104.953.500.000F, soit un taux de réalisation de 110,46%. L'état d'exécution des dépenses budgétaires est de 89 763 817 625, sur une prévision rectifiée de 108 677 419 198 FCFA, soit un taux de réalisation de 82% », a souligné Yacouba Katilé.

Concernant les états financiers, il ressort au 31 décembre 2014, un total bilan de 145,174 milliards de FCFA et un excédent des produits sur les charges de 10,598 milliards de FCFA contre 5,075 milliards de FCFA en 2013 soit 108,80% d'augmentation. « Quant aux réserves calculées de 93,061 milliards, elles sont adossées aux éléments d'actifs immobilisés de 103,095 milliards de FCFA dont plus de 76,6 milliards de fonds de liquidité, soit un taux de couverture des réserves par les actifs de 90,27%. Ces réserves seront ajustées pour respecter les minima légaux conformément aux dispositions de la Conférence Interafricaine de la Sécurité Sociale (CIPRES) », a conclu le PCA. Dans une interview accordée à la presse, le directeur général de l’INPS, Bréhima Noumoussa Diallo a fait savoir qu’ils feront tout pour assurer la couverture de maximum de personnes.

Aguibou Sogodogo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here