Journée des Nations unies : la jeunesse à l’honneur

Dans le thème général de la journée, notre pays a choisi de mettre l’accent sur le volet qui invite les jeunes à être les acteurs du changement
Comme à l’accoutumée, le Mali, à l’instar des autres pays du monde, a célébré hier 24 octobre la Journée des Nations unies. La célébration de cette journée est l’occasion pour tous les Etats parties de renouveler leur adhésion à l’engagement de San Francisco qui consiste à privilégier les solutions pacifiques pour le règlement des différends et reconnaître à chacun le droit de vivre en paix.
La célébration de cette journée prend une symbolique particulière dans notre pays où les Nations unies interviennent dans le cadre du règlement de la crise qui a éclaté en 2012. La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) est un acteur majeur du processus de paix en cours. L’ONU déploie actuellement au Mali pas moins de 15.000 hommes (soldats et policiers).
Ces Casques bleus qui prennent une part active dans la sécurisation des zones affectées par la crise, paient un lourd tribut au combat contre les terroristes. De ce point de vue, le Mali a une raison particulière de rendre hommage à la solidarité internationale qui n’a jamais fait défaut depuis l’éclatement de la crise que nous traversons.
Le thème de cette année : « les Objectifs de développement durable (ODD), une nouvelle impulsion pour transformer notre monde », est décliné au plan national autour de l’axe « les jeunes sont acteurs du changement ». Occasion pour le ministre des Maliens de l’Extérieur Abdramane Sylla qui présidait la cérémonie en lieu et place de son collègue des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, de souligner l’importance du choix de ce thème qui vise à mettre en avant le rôle sans équivoque des jeunes dans la réalisation des ODD.
Le ministre Sylla a salué l’esprit de dynamisme, de mobilité et de créativité de la jeunesse qui est l’avenir du pays. Abdramane Sylla a également saisi l’opportunité pour réaffirmer la confiance du Mali en l’Organisation des Nations unies dont les buts et principes énoncés depuis 1945 demeurent encore d’actualité. Il a renouvelé l’attachement du Mali aux idéaux de paix, de justice et de bien-être pour tous, ainsi que son engagement pour l’avènement d’un monde meilleur.
Tout en s’inclinant devant la mémoire des combattants onusiens tombés dans notre pays, le ministre Sylla a salué les importants efforts déployés par les Nations unies pour la stabilisation du Mali. Compte tenu du thème de la journée, le président du Conseil national de la jeunesse, Mohamed Saliha Touré, a été invité à prendre la parole devant les représentants des agences des Nations unies, les diplomates accrédités dans notre pays et les membres du gouvernement pour parler des dynamiques de changement au niveau de la jeunesse.
Mohamed Saliha Touré a demandé plus d’efforts pour l’adaptation aux changements intervenus dans le fonctionnement de notre système éducatif, le marché de l’emploi, l’entreprenariat jeune ou encore l’appropriation des nouvelles technologies pour permettre aux jeunes de prospérer. D’ores et déjà, le président du CNJ propose aux pouvoirs publics l’organisation des états généraux de la jeunesse afin de cerner et vulgariser les changements qui s’imposent pour le plein épanouissement de la couche juvénile.
Pour la coordonnatrice résidente du Système des Nations unies, Mme Fatouma Seid, il urge de donner aux générations futures la chance de vivre dans un monde meilleur que celui que nous vivons. Parlant des ODD qui visent à mettre fin à la pauvreté, la faim, lutter contre les inégalités et l’injustice, et faire face au changement climatique d’ici à 2030, elle n’a pas manqué de saluer les efforts du Mali dans le cadre de leur élaboration.
Dans son message à l’occasion de cette journée, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon dira que cette célébration intervient dans un contexte de transitions. Transition non seulement en ce qui concerne l’engagement en faveur du développement durable, de la préservation de l’environnement mais aussi transition en ce qui concerne l’instance dirigeante de l’ONU.
Ban Ki-Moon a exprimé l’honneur qu’il a eu à travailler avec les peuples des Nations unies pendant ces dix dernières années avec des progrès et malheureusement des conflits dans plusieurs parties du monde. Remerciant ces pays de leur soutien, il les a exhortés à faire de même avec son successeur Antonio Gutierrez. Autre temps fort de cette célébration, c’est la prestation par l’ensemble instrumental « Diguiya » qui a exécuté l’hymne de la paix dans plusieurs langues nationales.
Occasion pour la dizaine de jeunes artistes d’attirer l’attention des décideurs sur les conséquences des décisions d’aujourd’hui sur l’avenir de la jeunesse. Une visite des stands des différentes agences des Nations unies a permis à l’assistance de découvrir les multiples facettes du travail de l’ONU dans notre pays.
L. ALMOULOUD

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here