7ème rencontre régionale des points de contact OMD-AOC : Les douaniers de la région Afrique de l’Ouest et du Centre en conclave au Mali

Afin de mieux lutter contre les trafics transfrontaliers, les représentants de l’Organisation Mondiale des Douanes pour l’Afrique Occidentale et Centrale (OMD-AOC) qui compte 23 pays, sont en conclave, pour cinq jours, du 24 au 28 octobre, à Bamako. Les travaux de l’atelier ont été ouverts, hier lundi 24 octobre à l’hôtel Laïco Alfarouk par le directeur général adjoint des douanes maliennes, Colonel-Major Aly Coulibaly.

Les travaux de la 7ème rencontre régionale des points de contact pour le renforcement des capacités de l’Afrique Occidentale et Centrale, ont été ouverts, hier lundi 24 octobre, à l’hôtel Laïco Alfarouk. C’était sous la présidence du directeur général adjoint des douanes maliennes, Colonel-major Aly Coulibaly, représentant le directeur général, l’Inspecteur Modibo Kane Keïta.

Durant cinq jours, les participants s’attèleront entre autres à : l’actualisation des connaissances des participants sur l’évolution de la stratégie de renforcement des capacités de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) et le processus de modernisation en cours dans la région,  l’examen à mi-parcours de la mise en œuvre des feuilles de route 2016, l’analyse des tendances nationales et régionales de la mise en œuvre du Plan de Stratégie Régional 2013-2017, en fin de cycle, l’identification des grands défis et orientations de la région pour le prochain plan stratégique régional 2017-2021.

Pour le directeur général adjoint, le colonel-major Aly Coulibaly, le processus de modernisation des administrations douanières en Afrique de l’Ouest et du Centre repose sur deux plans stratégiques régionaux. Lesquelles donnent une orientation claire aux administrations douanières pour une plus grande efficacité de leurs actions isolées et mutualisées.

Selon, le colonel-major  Aly Coulibaly, la 7ème rencontre régionale des points de contact pour le renforcement des capacités de l’Afrique Occidentale et Centrale se tient dans un contexte de défi sécuritaire à l’échelle mondiale.

A cet effet, dira-t-il, les administrations douanières, du fait de leur position stratégique aux frontières, sont interpellées au premier plan pour riposter  face aux diverses menaces. Il s’agit : entre autres, du terrorisme, du trafic d’armes et de stupéfiants, la contrefaçon, le piratage, la contrebande, le faux monnayage, le trafic de devises et blanchiment de capitaux.

D’où, selon lui, toute l’importance de la 7ème  rencontre des points de contact pour le renforcement des capacités de l’Afrique Occidentale et Centrale, qui est un cadre d’échanges entre les douaniers des 23 pays membres de cette organisation sous régionale.

Selon lui, l’échange d’informations et de renseignements dans le cadre de la lutte contre la fraude, la criminalité transfrontalière organisée et le terrorisme s’effectue avec des fortunes diverses dans la région de l’AOC (Afrique de Ouest et du Centre).

M’Hamed Atiki, administrateur technique à la direction de renforcement des capacités de OMD-AOC, dira pour sa part que, le secrétariat de l’OMD suit avec un grand intérêt les efforts de modernisation de la Douane du Mali et celles des régions AOC. Avant d’ajouter que le secrétariat de l’OMD poursuivra ses efforts pour assister ses membres en vue de faire face aux nouveaux défis relatifs à la sécurité, à l’information des procédures douanières et l’échange d’informations dans le cadre de la ‘’Douane numérique.

Et  au représentant  du  président de l’OMD-AOC, Assadou Malan, de préciser que les points de contact jouent un rôle clé dans la coordination et la communication entre les administrateurs, les structures régionales et le secrétariat de l’OMD.

Lassina NIANGALY


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here