Appui à l’agriculture : Réflexion sur la mise en œuvre du FNNA

Les parties prenantes du Fonds national d’appui à l’agriculture (FNAA) sont en conclave depuis hier sur sa mise en œuvre en butte à des difficultés. La rencontre de trois jours permettra aux professionnels de l’agriculture de reformuler les propositions pour donner une nouvelle orientation au Fonds.

Créé en juillet 2010, le Fonds national d’appui à l’Agriculture (FNAA) connaît des contraintes dans sa mise en œuvre. D’où l’organisation d’un atelier par la Coordination nationale des organisations paysannes (CNOP) pour contribuer à la mise en œuvre du FNAA et la réalisation de la souveraineté et la sécurité alimentaire du pays.

“Au regard des insuffisances constatées et des interrogations soulevées dans sa mise en œuvre, il est urgent d’engager des réflexions avec l’ensemble des parties prenantes : ministère sectoriel, service technique, profession agricole et collectivités territoriales en vue de reformuler des propositions pour donner une nouvelle orientation à la mise en œuvre”, a expliqué Souleymane Massa Makan Kéita.

Le FNAA est constitué de trois guichets. Le premier est consacré au développement agricole. Il est destiné au financement de l’appui aux activités agricoles et péri-agricoles dans le respect des principes et objectifs globaux et spécifiques de la politique de développement agricole fixée par le gouvernement. Le deuxième : risque et calamité agricoles vise à minimiser l’impact des risques majeurs et des calamités sur le développement agricole et des conditions de vie des populations rurales. Le troisième guichet, appelé Fonds de garantie et bonification, doit garantir partiellement ou en totalité les emprunts contractés par les exploitants agricoles.

Pour le représentant du ministre de l’Agriculture, Seydou Kéita, l’opérationnalisation du FNAA a véritablement été engagée en 2015 avec un nouvel abondement de 2 milliards de F CFA. Il ressort dans son application un certain nombre de constats, notamment l’insuffisance d’appropriation des textes qui le régissent, la faible représentativité des OPA dans l’orientation du fonds, l’absence d’un comité de gestion, etc. Pour lui, cet atelier permettra de trouver une solution à ces problèmes.

Notons que FNAA est un dispositif de la Loi d’orientation agricole adoptée par l’Assemblée nationale le 16 août 2006.

M. Diallo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here