Le DG de l’AR sur le braquage de Sanankoroba : “Les personnes tuées sont nos agents”

Les trois personnes tuées dans l’attaque du poste de péage de Sanankoroba sont des péagistes. Le directeur général de l’Autorité routière (AR) dont relève le poste de péage confirme le bilan.

C’est l’émotion et la peur dans les postes de péage depuis la mort de trois agents à Sanankoroba lundi soir.

Selon le directeur général de l’Autorité routière, Baba Moulaye Haïdara, joint au téléphone, les trois personnes tuées dans l’attaque sont de son service. Et de préciser que deux sont des agents péagistes (Abdoulaye Faskoye et Moustapha Sidibé). La troisième personne décédée est le gardien du poste, Abdoulaye Kodio.

Dans la mi-journée, l’information a été confirmée par une source sécuritaire qui parle également de trois civils tués dans l’attaque.

Toute la journée de mardi, plusieurs versions circulaient dont la mort d’un gendarme. Au stade actuel des enquêtes, les autorités sécuritaires n’ont fait cas de la mort d’aucun gendarme.

Mais où étaient donc les deux gendarmes en faction lors de l’attaque ? Au Mali, chaque poste de péage est sécurisé par des gendarmes ou des policiers.

L’attaque de Sanankoroba remet sur la place publique la sécurisation des postes de péage en ces temps de grand banditisme.

A. M. C.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here