Majorité présidentielle : L’Adéma Pasj face à son destin

Trimbalé depuis l'accession d'IBK au pouvoir, l'Adéma Pasj vient d'être enfin humilié. Incontournable sur l'échiquier politique national, les héritiers d'Alpha Oumar Konaré sont face à leur destin. Leur départ de la majorité sera-t-il précipité ?

Conscient du rôle prépondérant des cadres de l'Adéma Pasj pour son élection, IBK n'a pas été ingrat. Il a rendu l'ascenseur à ses alliés en leur offrant quelques postes clés dans divers domaines de la vie publique.
Après un début de gestion difficile, où sont nombreux les ministres qui ne jouaient pas franc jeu, les Ministres, Directeurs et autres cadres de l'Adéma se battaient pour le Mali. Ils ont même eu quelques prises de bec avec des partisans d'IBK (RPM) ou d'autres proches du mandé mansa. Malgré tout, ils sont restés humbles et dévoués.
Mais depuis un certain temps, des cadres ont compris qu'il est temps de prendre leur destin en mains, de s'assumer. Dans cette dynamique naissante, est arrivée l'humiliation de nombreux militants pour les municipales de novembre. Alors, se sont multipliées les réunions nocturnes. Où, il est régulièrement question d'emboiter le pas à ADP-Maliba et au Sadi. Pour plusieurs raisons qui ne vont pas tarder à être élucidées.
En attendant ce jour, le parti est divisé. Ceux qui avaient suivi IBK parce qu'ils ont été trahis avec ceux qui ne veulent pas de lui ; et ceux qui entendent préserver leurs propres intérêts quoi qu'il advienne.
Désormais face à son destin et pour sa survie, l'abeille solitaire doit pouvoir se décider. Puisqu'en 2018, si l'Adéma décide de soutenir IBK sans préalable, le parti va mourir de sa belle mort. D'autant plus que l'humiliation que le parti est en train de subir de la part du Rpm pour les municipales est un avertissement sans frais.
Boubacar DABO

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here